Les manifestations socio-économiques du chômage de masse et les réaménagements des budgets de ménage pour y faire face. Le cas de la Grande Récession espagnole (2008-2015)

par Pierre Blavier

Projet de thèse en Analyse et politique économiques - Sociologie

Sous la direction de Jérôme Bourdieu et de Frédéric Lebaron.

Thèses en préparation à Paris, EHESS , dans le cadre de École doctorale d'Économie (Paris) depuis le 09-09-2015 .


  • Résumé

    A la croisée des sciences économiques et de la sociologie du travail, cette thèse porte sur les conséquences sociales des récessions économiques et du chômage de masse, à travers le cas de la Grande Récession espagnole de 2008. Elle se centre sur la manière dont celle-ci a modifié les horizons temporels des ménages et conduit à des réaménagements en termes de sources de revenus, de trajectoires d’activité des chômeurs, de pratiques de consommation, ou de marché du travail informel. En raison de ce dernier, le statut même de chômeur se trouve remis en question. Pour montrer cela, la thèse met en regard une enquête de terrain approfondie avec des traitements de données issues du système de la statistique publique espagnole et européenne. L’enquête a notamment été conduite selon la méthode dite de l’ethnocomptabilité, qui consiste à faire des relevés (monétaires mais aussi temporels ou alimentaires) avec les ménages concernés pour documenter l’évaluation qu’ils portent sur leur budget. Cette démarche conduit à plusieurs résultats marquants quant aux changements sociaux qu’entraînent les récessions sur les sociétés contemporaines d’Europe occidentale, en particulier quant aux budgets de famille ou à la temporalité sur plusieurs années qu’implique ce type de choc macroéconomique.

  • Titre traduit

    The socio-economic manifestations of mass unemployment through the lens of family budgets. The case of the Spanish Great Recession (2008-2015)


  • Résumé

    At the crossroad between Economics and Sociology, this PhD-thesis deals with the social consequences of Recessions and mass unemployment, by focusing on the case of the 2008 Spanish Great Recession. It analyses the household time horizons to face this recessive context, in particular concerning remodelling of consumption, income sources and inequality, grassroot activities and professional trajectories of the unemployed. Such evolutions blur the formal definition of unemployment. For this, the study uses statistical analyses in view of fieldwork material. This latter has been done by using the « ethno compatibility » method, which consists in establishing precise and exhaustive household budgets, regarding their financial dimension, but also their temporal or taste aspects. Therefore this thesis is a contribution to a better understanding of the reaction of living standards in time of recession, tackling in particular its temporal and practical dimensions.