Pratiques langagières et l'identité francophone par la musique de la jeune génération en Louisiane; Une étude sur le discours, les représentations et les stratégies identitaires des acteurs louisianais

par Jennifer Natalie Schmitz

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Gudrun Ledegen et de Thomas KINGLER.

Thèses en préparation à Rennes 2 en cotutelle avec l'University Tulane , dans le cadre de École doctorale Sciences humaines et sociales (Rennes) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    Terre de la musique noire 'blues, jazz, Créole, Zydéco), de la musique cajun, et bastion de la francophonie en Amérique du Nord après le Québec, La Nouvelle-Orléans et l'Acadiana ont été toujours conscientes de leur passé francophone à travers sa population noire et blanche et leur musique. La musique en tant que support média est le moyen d'exprimer la conscience francophone surtout pour la population cajun/créole. La musique francophone est l'expression principale de leur conscience identitaire. La chanson est une expression linguistique de cette culture. le projet de recherche se construit dans la continuité d'un travail de mémoire réalisé au cours du Master Recherche "Sciences de l'information Communication, plurilinguismeet communication interculturelle en domaines francophones" de l'Université Rennes 2. Notre travail concerne en particulier une étude sur la jeune génération francophone et francophile de la Nouvelle-Orléans et de Lafayette pour faire une comparaison entre ces deux villes de la Louisiane. En utilisant les méthodes de la sociolinguistique et une observation participante, cette étude a pour but de faire une analyse sur la promotion et la préservation des cultures francophones par la musique et les pratiques langagières de la Louisiane.


  • Pas de résumé disponible.