Causes sexuelles en France : les « pro » contre les « anti ». Mariage pour tous et prostitution à l’interaction de mobilisations opposées

par Léa Morabito

Thèse de doctorat en Doctorat en Science politique, spécialité Sociologie politique et action publique

Sous la direction de Florence Haegel.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de École doctorale de Sciences Po (Paris) depuis le 01-10-2011 .


  • Résumé

    Cette thèse contribue aux travaux sur la politisation de la sexualité en France en étudiant les mobilisations opposées et favorables au projet de loi ouvrant le mariage aux couples de personnes de même sexe et à la proposition de loi visant à renforcer la lutte contre le système prostitutionnel de 2012 et 2016. Elle s’intéresse particulièrement aux circulations complexes d’acteurs et d’idées entre les camps opposés, entre les deux enjeux et entre l’espace des mouvements sociaux et le champ politique. A l’aide d’une méthodologie qualitative plurielle, cette recherche montre comment les oppositions entre mouvements affectent les dynamiques et les stratégies de mobilisation. Elles ont des conséquences sur le choix des répertoires d’action et ont contribué à mettre la manifestation au cœur de la séquence de mobilisation. Elles influent aussi sur les cadrages des mobilisations et la construction des enjeux sexuels : les conflits ont en effet renforcé la multidimensionnalité de ces enjeux qui participent à questionner un ordre social, économique et national. Enfin, les mobilisations opposées affectent les systèmes d’acteurs mobilisés. Les dynamiques unitaires laissent place à une polarisation et une fragmentation des espaces de mobilisation. Outre la structuration d’un mouvement conservateur opposé au mariage pour tous, la séquence est caractérisée par la structuration d’un pôle militant radical, inclusif et intersectionnel, transversal aux mobilisations sur les deux enjeux ainsi qu’aux mouvements féministe et LGBT.

  • Titre traduit

    Sexual causes: pro vs. anti. Same-sex marriage and prostitution at the junction of opposed mobilizations


  • Résumé

    This thesis contributes to the study of the politicization of sexuality in France. It analyzes the mobilizations in favor and opposed to the same-sex marriage bill, as well as the movements encouraging and opposed to the bill aiming to strengthen the fight against prostitution system between 2012 and 2016. It focuses on the complex circulations of actors and ideas between opposed sides, between both issues and between social movements and political actors. Using a pluralistic qualitative methodology, this research shows how oppositions between movements impact the overall mobilization dynamics and strategies. They influence the collective action repertoire choices and highlight demonstrations during the mobilization sequence. They also impact the frames of mobilization and the definition of sexuality public problems: conflicts reinforce the multidimensionality of these issues that question a social, economic, and national order. Finally, opposed mobilizations impact the actors’ system. Unitarian dynamics are replaced by polarization and fragmentation of mobilization spaces. Besides the structuration of a conservative movement opposed to same-sex marriage, the study shows the structuration of an intersectional, inclusive, activist pole mobilized on both issues and present in both feminist and LGBT movements.