The Mizoram Peace Accord: Conflict and Resolution

par Renu Sharma

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Christophe Jaffrelot.

Thèses en préparation à Paris, Institut d'études politiques , dans le cadre de École doctorale de Sciences Po (Paris) depuis le 01-10-2012 .

  • Titre traduit

    Accord de paix du Mizoram : conflit et résolution


  • Résumé

    La thèse est une étude du conflit du Mizoram (1966-1986) et de sa résolution subséquente par un accord de paix. Il examine comment s'est déroulée la lutte pour l'autodétermination d'un groupe tribal ethno-nationaliste, comment la puissance de l'État a été utilisée pour endiguer l'une des insurrections les plus violentes et les plus sanglantes du pays et comment les efforts du gouvernement et de la société ont assuré un règlement du conflit, le premier du genre dans l'Inde indépendante postcoloniale. Il examine les efforts déployés au sein de la société Mizo elle-même pour élaborer un agenda pour la paix. Cette recherche compare également la trajectoire différente de l'accord de paix Mizo avec les accords signés par l'État indien à peu près à la même époque avec des groupes dissidents armés dans deux autres états de l'Union Indienne, le Punjab (24 juillet 1985) et l'Assam (15 août 1985). Dans chaque cas, les résultats ont été différents, un effondrement total comme au Punjab, une succession d'années d'impasse et de lutte comme en Assam ou une paix durable comme au Mizoram. Pourquoi les accords de l'échec et, plus important encore, pourquoi ont-ils réussi? Dans le cas du Mizoram, y a-t-il eu un changement de paradigme par rapport aux méthodes traditionnelles de résolution? Comment la paix a-t-elle été construite et maintenue dans une société profondément divisée et fondée sur les identités ethniques? Comment la société locale a-t-elle organisé le paradigme de la résolution pour instaurer la paix et la maintenir? Et enfin, quelles leçons peut-on en tirer pour le régime politique indien? La thèse tente de répondre à ces questions.


  • Résumé

    The thesis is a study of the Mizoram conflict (1966-86) and its subsequent resolution by a Peace Accord. It examines how the fight for self-determination by an ethno-nationalist tribal group unfolded, how the might of the State was used to stem one of the most violent and bloody insurgencies of the country and how governmental and societal efforts ensured a conflict resolution, the first of its kind in post-colonial independent India. It examines the efforts made within Mizo society itself to work out an agenda for peace. This research also compares the different trajectory of the Mizo Peace Accord of 30 June 1986 with the accords inked by the Indian State around the same time with armed dissident groups in two other states of the Indian Union, Punjab and Assam - the Punjab Accord of 24 July 1985 and the Assam Accord of 15 August 1985. Though these peace accords were heralded as conflict erasers, in each case the results were different - either outright collapse as in Punjab, or a succession of years of stalemate and struggle as in Assam or lasting peace as in Mizoram. For one, why did the accords fail and, more importantly, why did they succeed? Secondly, in the case of Mizoram, was there a paradigm shift away from the traditional ways of resolution? Thirdly, how was peace built and sustained in a deeply divided Mizo society based on ethnic identities? Fourthly, how did the local society organically churn out the resolution paradigm to bring in peace and also to sustain it? And finally, what lessons does this hold out for the Indian polity? The thesis lays out arguments and constructs to try and answer these questions.