Décentralisation, innovation et hybridation des territoires : la circulation des modèles de développement territorial en Amérique Latine (De et vers la Bolivie et le Brésil)

par Solenn Lepeu

Projet de thèse en Geographie

Sous la direction de Anne-Laure Amilhat-Szary.

Thèses en préparation à Grenoble Alpes en cotutelle avec l'Universidade Federal Rio Grande Do Sul , dans le cadre de École doctorale sciences de l'homme, du politique et du territoire (Grenoble) , en partenariat avec Politiques publiques, ACtions politiques, TerritoirEs (laboratoire) et de Territoires (equipe de recherche) depuis le 01-10-2013 .


  • Résumé

    La thèse se consacrera à l'analyse de la circulation des modèles de développement et à leur hybridation par les recompositions territoriales. Ce questionnement s'inscrit dans une interrogation globale sur la place du territoire dans les rapports Nords-Suds. La thèse se propose d'analyser l'évolution des revendications des Mouvements des Sans Terre. Né au Brésil en 1984, ce mouvement s'est diffusé en Bolivie à partir de 2000. La thèse fait l'hypothèse que cette circulation d'un modèle alternatif de développement s'est traduite par la transformation des propositions dont il est porteur : les revendications initiales d'accès à la terre ont évolué vers une territorialisation du programme social et politique et vers une forme de « droit au territoire ». L'intention de la recherche sera d'explorer de façon comparative l'évolution du Mouvement des Sans Terre en Bolivie et au Brésil et de contribuer à l'analyse du rapport complexe au territoire des mouvements sociaux. La recherche a également pour visée de s'inscrire dans une démarche innovante d'inversion des transferts classiques et de se pencher sur la circulation des concepts dans une dynamique qui met en valeur les mouvements Suds-Nords.

  • Titre traduit

    Decentralization, innovation and hybridization of territories: the movement of spatial development models in Latin America (To and from Bolivia and Brazil)


  • Résumé

    The thesis will concern the analysis of the circulation of the models of development and their hybridization by territorial recompositions. This questioning is part of a global interrogation on the role of territory in Norths-Souths relationship. The thesis will analyse the evolution of the movements of landless peasants' demands. Born in Brazil in 1984, the movement diffuse itself in Bolivia in 2000. The thesis makes the hypothesis that this circulation of an alternative model of development has been traduced by a transformation of its propositions: the initials demand of land access has evolved to a territorialisation of the social and political program and to a form of « right to territory ». The research will explore comparatively the evolution of the movement of landless peasants in Bolivia and Brazil and will contribute to the analysis of the complex relation to the territory of social movements. The research will also be enrolled in an innovating approach of inversion of the conventional transfers and will study the circulation of concepts in a dynamic which enhance the Souths-Norths movements.