Littérature et cinéma : approche généalogique à travers quatre générations d’écrivains algériens

par Abderraouf Nini

Projet de thèse en Litterature française

Sous la direction de Martine Boyer-Weinmann.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de 3La - Lettres lingusitique langues et arts depuis le 11-11-2012 .


  • Résumé

    Le rapport entre le langage cinématographique et le langage littéraire a donné lieu à de nombreuses recherches universitaires qui se sont attachées à montrer leurs complémentarités et singularités. L’engouement pour les études cinématographiques dans leur relation avec la littérature apparaît clairement à travers la multiplication des centres de recherche aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis : ainsi le centre de recherche en Littératures, Savoirs et Arts (LISAA), le Centre de recherche en littérature comparée (CRLC) de l’université de Paris Sorbonne et le nombre de travaux universitaires sur ce qu'on appelle désormais la "cinélittérature" ne cesse de s'élever. En Algérie même, l’intérêt pour ce domaine de recherche progresse également à tel point qu’il nous a semblé nécessaire de mener une réflexion synthétique et généalogique autour de « ce que le cinéma fait à la littérature et vice versa ». Notre objectif à travers cette étude est d’essayer de montrer la trajectoire prise par la littérature francophone d'Algérie depuis les années 50 à nos jours, de nous interroger sur les éventuelles mutations au cours de son évolution au contact notamment du 7ème art. Notre recherche portera aussi sur la faculté de cette littérature à associer passé et présent, Histoire et mémoires, enjeux référentiels et esthétiques, et ce, dans une perspective générationnelle. Cette étude s'appuie d’une part sur un corpus littéraire qui s’étend des années 1950 (littérature nationale de l'Indépendance à nos jours) jusqu'au domaine contemporain, à travers quatre générations ) et d’autre part sur une filmographie constituée de films adaptés de ces œuvres mais aussi de films auxquels des écrivains ont participé, soit comme scénaristes, soit comme co-réalisateurs. Nous essayerons de montrer les stratégies d’écriture de cette littérature frottée de cinéma, ses enjeux de sens et d'en décrire les formes différenciées. Nous nous interrogerons aussi sur le rapport de la littérature et du cinéma algérien perçu dans son potentiel de relance narrative et formelle et, au-delà d'un simple moyen de sa diffusion, comme un partenaire actif de son renouvellement.


  • Pas de résumé disponible.