La RSE, une démarche stratégique de changement organisationnel des PME ? Le cas de la transmission-reprise

par Lyes Mazari

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Sandrine Berger-Douce.

Thèses en préparation à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences économiques et gestion (Lyon) depuis le 22-10-2013 .


  • Résumé

    Ces dernières années, la RSE est devenue, un élément marquant de la stratégie des entreprises, nécessaire à leur image et parfois même à leur survie. Longtemps réservée aux grandes entreprises, la RSE constitue, aujourd’hui, un enjeu stratégique, pour les organisations de toutes tailles (Berger-Douce 2008). En effet, selon le (C E C 2002) la moitié des PME européennes serait déjà engagée dans diverses initiatives de responsabilité sociétale. Par ailleurs, la transmission- reprise d’entreprise est au cœur de l’actualité d’un nombre croissant de PME (Deschamps et Paturel, 2009) : 800 000 entreprises vont changer de main dans les prochaines années (KPMG, 2008). Or, le processus repreneurial s’inscrit intrinsèquement dans une dynamique de changement (Deschamps, 2000). L’objet original du sujet de thèse proposé est de questionner la transmission-reprise d’entreprise comme un catalyseur de la mise en œuvre de démarches de RSE, en contexte PME. Autrement dit, comment le nombre élevé de reprises de PME, dans les années à venir, est-il susceptible de constituer un levier pour le déploiement, à plus grande échelle de la RSE dans ces organisations ? Nous chercherons à vérifier que la démarche de RSE constitue «l’opportunité d’un nouveau mode de management, d’une réflexion sur son entreprise, d’un apprentissage des enjeux de demain.» (Courrent, 2012). D’un point de vue méthodologique, une approche à dominante qualitative par études de cas est pressentie. Elle sera construite après une phase qualitative exploratoire.


  • Pas de résumé disponible.