Supervision intelligente des réseaux optiques flexibles

par Mohamad Kanj

Projet de thèse en Informatique

Sous la direction de Bernard Cousin.


  • Résumé

    Les réseaux optiques dynamiques et flexibles font partie des scénarios d'évolution des réseaux de transport optique. Ceux-ci formeront l'ossature des réseaux de demain etpermettront le déploiement efficace de services tel que le Cloud Computing ou la grille flexible. Ce type de réseau est destiné à apporter flexibilité et automatisation à la couche optique, cependant l' évolution de la couche photonique se traduit par une complexité supplémentaire, notamment au niveau de la gestion et la commande de cette toute nouvelle génération de réseaux. En particulier les protocoles de routage et de signalisation normalisés ne permettent pas encore de prendre en compte les informations d'encombrement spectral (grille flexible), de type d'accordabilité (format de modulation, débit par symbole - élasticité), de contrainte de régénération, et de consommation électrique, indispensables pour fonctionner de manière efficace dans un réseau de grande taille. L'objectif de la thèse sera d'étudier les différentes méthodes de prise en compte de la couche photonique dans un plan de commande en s'appuyant sur un banc expérimental. Le candidat devra contribuer à l'amélioration de ce banc d'essai basé sur une implémentation logicielle de protocoles de routage et de signalisation basés sur le standard GMPLS. L’activité inclura l’évolution des algorithmes et heuristiques de sélection de chemin, ainsi que l’implantation des fonctions nécessaires et leur intégration dans les modules de commande déjà réalisés. Le candidat devra en particulier identifier l'impact de la prise en compte de la couche photonique y compris les opportunités d’acquisition dynamique – sur : le fonctionnement des protocoles de commande (diffusion des paramètres entre équipements, configuration des éléments optiques, activation des longueurs d’onde…); - le calcul de chemins (rapport signal/bruit optique, estimation de faisabilité, mesure de performance…) ; - l'architecture du réseau (interconnexion de modules optiques, placement des amplificateurs…) ; - les spécificités purement photoniques telles que les contraintes liées aux types d’émetteurs ou à la monté en débit (40 Gb/s, 100 Gb/s et au-delà). Les réalisations attendues sont : - la démonstration de re-routage automatique en cas de panne ; - la démonstration d’interfonctionnement avec des équipements industriels de transmission ; - la démonstration de fonctionnement multi-couche, par exemple pour la fourniture de service de longueur d’onde à la demande, ou la mise en oeuvre de mode veille sur la couche photonique ; Le tout dans un contexte de grille flexible et de débits élastiques.


  • Pas de résumé disponible.