Rimbaud et la question du mysticisme : écriture et auto-connaissance

par Marjan Mahmoudi

Thèse de doctorat en Littératures française et francophone

Sous la direction de Henri Scepi.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Littérature française et comparée (Paris) , en partenariat avec Centre de Recherche sur les Poétiques du XIXe siècle (Paris) (laboratoire) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 14-10-2013 .


  • Résumé

    Rimbaud et la question du mysticisme : écriture et auto-connaissance Résumé : « Le mysticisme de Rimbaud » implique obligatoirement l’analyse de sa relation subversive avec la religion de son enfance, notamment dans les Poésies. Elle implique également une ouverture de la notion dans son acception philosophique. Il s’agit de s’intéresser au sens de l’existence, et plus particulièrement aux notions d’identité, de Moi et d’Autre : Derniers vers et Illuminations. À cela s’ajoute la question des modalités chez le sujet en quête d’identité : Une saison en enfer. Ainsi se dessine la vision rimbaldienne. Dans son opposition aux définitions préétablies, Rimbaud montre un autre monde caché derrière les structures figées de la réalité. C’est pourquoi il est question des notions de temps et d’espace telles que Rimbaud les conçoit à travers son œuvre poétique. Le mécanisme cyclique de ce monde implique une déconstruction-reconstruction perpétuelle, fait qui pourrait permettre au Moi d’osciller entre rien et tout.

  • Titre traduit

    Rimbaud and the question of mysticism : writing and self-realization


  • Résumé

    Rimbaud and the question of mysticism: writing and self-realization Summary: Writing about the mysticism of Rimbaud implies, by necessity, an analysis of his subversive relationship with the religion of his youth especially in Poésies. It also opens a philosophical aspect of the concept in Derniers vers et Illuminations. The main purpose consists on the meaning of the existence especially, also on the term of the identity, I and the Other. In case of the subject with the identity in progress, the modalities can be also analyzed as the main object: Une saison en enfer. Thus, beyond the restricted definition and the concept of the real world, Rimbaud suggests discovering the hidden world. The different conception of Time and the Space, in Rimbaud’s poetry, goes in the same way. The cyclic mechanism of this hidden world implies the permanent destruction-reconstruction which is related to the oscillation of the subject (I) between nothing and everything.