Les bénéfices d'une éducation des collégiens aux "Arts de Faire" Culinaires. : la mise en pratique de la cuisine au collège comme objet d'autonomisation des jeunes apprentis-consommateurs en matière d’alimentation. : projet pilote d'éducation à la consommation au collège.

par Emilie Orliange

Projet de thèse en Sciences de gestion

Sous la direction de Valérie-Inés de La Ville.

Thèses en préparation à Poitiers , dans le cadre de École doctorale Sociétés et Organisations (Limoges ; 2009-2018) , en partenariat avec Cerege EA 1722, Laboratoire (laboratoire) depuis le 14-11-2013 .


  • Résumé

    Cette recherche-intervention longitudinale (3 ans) consiste à étudier de l’intérieur un dispositif transversal d’éducation adressé aux adolescents de la 5° à la 3°, intitulé : « Arts de Faire Culinaires au Collège ». Ce programme lancé en septembre 2013, organise des enseignements et des ateliers pratiques complémentaires sur le thème de l’alimentation de façon à ce que les adolescents acquièrent une plus grande conscience de certains enjeux liés à la consommation de produits alimentaires. Ce dispositif pédagogique innovant revendique une visée transformative des pratiques et des compétences du jeune consommateur, à l’interface entre l’école, la famille et l’univers marchand. Son originalité consiste à relayer au sein de la famille les pratiques culinaires découvertes en pratique au collège. Considérant la cuisine non plus seulement comme le passage originel et symbolique entre nature et culture (Lévi-Strauss, 1964), ni comme la résolution, symbolique également du paradoxe de l’Homnivore (Fischler, 2001), mais bien dans ses manifestations les plus concrètes, le projet met en exergue le rôle central de la pratique culinaire en tant qu’activité sociale de consommation au quotidien. Dans ce cadre, les questions de recherche privilégiées sont notamment : - Comment dépasser les essais qui ont été faits en matière d’éducation au goût ou d’éducation nutritionnelle qui privilégient le registre cognitif – pour aborder les « arts de faire culinaires » dans une pratique quotidienne de consommation ? - Comment la pratique culinaire peut-elle constituer un levier d’éducation à la consommation au collège ? La recherche fait ressortir des résultats permettant de présenter plusieurs « trajectoires de mise en pratique culinaire » passant d’une participation périphérique assistée pour aller vers une réelle autonomie dans une pratique culinaire dont les enjeux sont pleinement maîtrisés par l’adolescent. Cette recherche aboutie en septembre 2016 à proposer un guide méthodologique pour assurer la reproductibilité de cette initiative dans d’autres collèges Français. Cette recherche est financée part: la DRAAF Poitou-Charentes, le PNA (Programme National pour l'Alimentation), le FFAS (Fonds Français pour l'Alimentation et la Santé) et l'Institut Olga Triballat.

  • Titre traduit

    The benefits of an education in "culinary arts" for secondary school pupils : an analysis of the relationship between school, family and the commercial world. : a pilot project for education about consumption at secondary school level.


  • Résumé

    This 3-year thesis project is being carried out to assess the benefits of an education in culinary arts at secondary school level (from year 5 to year 3), at the interface between school, family and commercial messages, by analyzing how it transforms the agency of adolescents with regard to their dietary habits. The evaluation of this research is based on the opinions of young people concerning their habits and dietary competence. The research is focused on the image of foods explored by children's discussions about their own eating habits (self-analysis of their growing competence in foods). This research is part of a larger educational project being implemented over three years at the Marguerite de Valois College (Angoulême) consisting of culinary practices, sensory awakening and analysis of commercial messages ... so that adolescents acquire a greater awareness of certain issues relating to food consumption. The aim is to give them the key to a rational, healthier and autonomous diet, to put them in control of their eating, and give them the opportunity to build and analyze their eating choices. This research will result in the proposal of a methodological guide to ensure that this initiative can be reproduced in other French schools. This project includes a series of legitimate and complementary contributors: the teaching staff at the Collège Marguerite de Valois, the Club Experts Nutrition et Alimentation (CENA), the European Centre for children’s products of the University of Poitiers (CEPE), l’IREPS Poitou-Charentes, the Atelier Santé Ville d’Angoulême, the local Community Centre, the DRAAF Poitou-Charentes and the Fonds Français Alimentation Santé (FFSA).