Les décisions du traducteur de la littérature de jeunesse sous contraintes lectoriales : une étude sur les traductions chinoises des contes de Charles Perrault (1910-2016)

par Wen Zhang

Thèse de doctorat en Traductologie

Sous la direction de Fayza El Qasem.

Thèses en préparation à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Clesthia (laboratoire) et de Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) depuis le 31-10-2013 .


  • Résumé

    Cette thèse se propose d’étudier les contraintes lectoriales susceptibles d’exercer une influence sur les décisions du traducteur de la littérature de jeunesse en se servant d’un grand corpus composé des traductions chinoises des contes de Charles Perrault (1910-2016). Elle s’articule autour de trois questions centrales : Qu’est-ce que les contraintes lectoriales ? Quelles sont les contraintes lectoriales en traduction de la littérature enfantine ? Quelles sont les contraintes lectoriales qui ont existé dans la pratique traductive chinoise des contes de Perrault ? Pour mener à bien cette investigation, nous avons suivi les trois étapes suivantes : 1) à la lumière des travaux traductologiques antérieurs, nous avons d’abord tenté de définir la notion de « contrainte lectoriale » et de proposer un modèle d’analyse qui permet de mieux saisir les décisions traductives prises en situation de ces contraintes ; 2) nous focalisant ensuite sur la littérature de jeunesse, champ d’application de notre problématique, nous avons ensuite relevé, de manière générale, les spécificités du lectorat enfantin à l’appui des discours théoriques de la littérature de jeunesse et de la pédopsychologie ; 3) à la fin, une longue partie a été consacrée aux analyses du corpus, lesquelles seront en mesure de tester les hypothèses que nous avons formulé dans le développement théorique et de révéler les normes traductives propres à la traduction pour la jeunesse en Chine à une époque donnée. D’un point de vue communicationnel de la traduction, les contraintes lectoriales constituent pour nous l’ensemble hétérogène des facteurs liés au sujet lisant et pouvant entraver la liberté du traducteur dans sa prise de décisions. Elles varient selon le temps et l’espace avec les changements dans la langue-culture d’accueil, dans notre cas le contexte d’arrivée chinois.

  • Titre traduit

    The Reader’s Constraints and the Decision-making in the Translation of the Children’s Literature : a study on Chinese translations of Charles Perrault’s tales (1910-2016)


  • Résumé

    The present thesis aims to study the “reader’s constraints” that can influence the decisions of the translator of children’s literature by using a large corpus of Chinese translations of Charles Perrault’s tales (1910-2016). It focuses on three central questions: What are the “reader’s constraints”? What are the “reader’s constraints” in the translation of children's literature? Which are the “reader’s constraints” that existed in the Chinese translation of Perrault's tales? To carry out this investigation, we have followed the three steps outlined below: 1) in the light of previous research in translation studies, we first tried to define the notion of "reader’s constraint" and propose a model of analysis that allows us to find the translational decisions made in the context of those constraints; 2) then we have focused on the children’s literature, in order to examine the features of the young readers by aid of the theoretical discourses of youth literature and child psychology; 3) finally, a long section has been devoted to the analyzes of the corpus, which will be able to test the hypothesis formulated in our theoretical development and to reveal the translational norms which can be applicated to the translation for the youth in China at a given time. From a communicational view of translation, the reader’s constraints constitute a heterogeneous set of factors related to the reader and which can hinder the translator's freedom in his decision-making. They vary according to time and space with changes in the target language-culture, which is the Chinese context in case of our study.