L'uomo di Benveniste : linguistica, antropologia e sociologia nel dibattito francese della seconda metà del Novecento

par Silvia Frigeni

Projet de thèse en Sciences du langage

Sous la direction de Christian Puech et de Marina De Palo.

Thèses en préparation à Paris 3 en cotutelle avec l'Università degli studi La Sapienza (Rome) , dans le cadre de École doctorale Sciences du langage (Paris ; 2019-....) , en partenariat avec Histoire des théories linguistiques (Paris) (laboratoire) depuis le 30-11-2016 .

  • Titre traduit

    L'homme de Benveniste : linguistique, anthropologie, et sociologie dans le débat français de la 2ème partie du XXème siècle


  • Résumé

    Le projet de recherche de cette thèse est l'intérêt anthropologique d'Émile Benveniste, c'est-à-dire sa perspective sur la relation entre l'homme, la langue et la société. La thèse analyse surtout ses travaux de linguistique historique, pour souligner le lien entre les réflexions générales sur le langage des Problèmes de linguistique générale et l'étude de la grammaire des langues particulières. Le premier chapitre de la thèse contient des notes biographiques sur les années peu connues de l'enfance de Benveniste, jusqu'à ses études universitaires. Le deuxième aborde deux notions centrales dans ses travaux d'ethnosémantique des années 1930 et 1940 : la structure trifonctionnelle de la société et la phraséologie. Le troisième chapitre est consacré à l'entrelacement entre linguistique historique et générale dans deux des principaux ouvrages de Benveniste (Origines de la formation des noms en indo-européen [1935] et Noms d'agent et noms d'action en indo-européen [1946]) et dans un texte peu connu et non signé, l' « Aperçu historique », publié en 1937. Le quatrième chapitre s'occupe de l'influence sur Benveniste des travaux de Marcel Mauss et d'Antoine Meillet, ainsi que des analyses des pronoms personnels chez Benveniste et Franz Boas. Le cinquième détaille la fondation de la revue L'Homme par Claude Lévi-Strauss et par Benveniste, dans laquelle Lévi-Strauss et Algirdas Julien Greimas donnent leurs analyses structuralistes des mythes. Dernièrement, le sixième chapitre est consacré à un examen attentif du dernier chef-d'œuvre de Benveniste, le Vocabulaire des institutions indo-européennes, essayant d'indiquer la réflexion générale qui sous-tend ses analyses des occurrences particulières dans les langues.

  • Titre traduit

    Benveniste's Man : linguistics, Anthropology and Sociology in the French Debate in the Second Half of the 20th Century


  • Résumé

    This thesis's project is about the anthropological perspective of Émile Benveniste, i.e. his look at the complex relationship between man-subject, language and society. We analyze primarily Benveniste's works of historical linguistics, in order to underline the link between the general reflexions on language contained in his Problèmes de linguistique générale and his grammatical study of the single, historically determined languages. The first chapter of the thesis deals with biographical notices about the less-known childhood years of Benveniste, until his college years. The second one addresses two notions that are crucial to understand his ethnosemantics works of the 1930s and 1940s: namely the trifunctional structure of society and the phraseology. The third chapter is dedicated to the intertwining of historical linguistics and general linguistics into two of his major works (Origines de la formation des noms en indo-européen [1935] and Noms d'agent et noms d'action en indo-européen [1946]) and in a less-known piece which was not signed, an « Aperçu historique » published in 1937. The fourth chapter focuses on the influence of Marcel Mauss and Antoine Meillet's body of work on Benveniste, as well as on Benveniste and Franz Boas' analyses on personal pronouns. The fifth one details the foundation of the anthropological journal L'Homme by Benveniste and Claude Lévi-Strauss, where were published Lévi-Strauss and Algirdas Julien Greimas' structural analyses of myth. Finally, the sixth chapter is dedicated to a close inspection of Benveniste's last masterpiece, the Vocabulaire des institutions indo-européennes: the goal is to uncover the general reflection which underlies his analyses of specific occurrences in languages.