A grammar and lexicon of Kam (àŋwɔ̀m), a Niger-Congo language of central eastern Nigeria

par Jakob Lesage

Thèse de doctorat en Sciences du langage : linguistique et didactique des langues

Sous la direction de Дмитрий Идиятов et de Marc Van de Velde.

Thèses en préparation à Paris, INALCO , dans le cadre de École doctorale Langues, littératures et sociétés du monde (Paris) depuis le 01-10-2016 .

  • Titre traduit

    Analyse grammaticale et lexique du kam, une langue Niger-Congo du centre-est du Nigeria


  • Résumé

    Cette thèse fournit la première description détaillée du Kam (àŋwɔ̀m), une langue Niger-Congo parlée à Taraba State, dans le centre-est du Nigéria, par environ 8 000 à 10 000 personnes. La thèse propose une analyse de la grammaire et du lexique du Kam, informée par la typologie et la linguistique aréale, et contribue ainsi à notre compréhension de la structure grammaticale des langues Niger-Congo. Cette description est basée sur des nouvelles données linguistiques récoltées dans la communauté Kam entre 2016 et 2018. Elle se compose de six parties : (1) introduction, (2) analyse phonologique, (3) morphosyntaxe nominale, (4) morphosyntaxe verbale, (5) morphosyntaxe des propositions et (6) un échantillon de texte et un lexique composé de 1300 entrées. Les caractéristiques du Kam qui peuvent être d'un intérêt particulier pour la linguistique africaine et la linguistique générale comprennent les plosives labio-vélaires kp et gb ; une différence prosodique entre les positions fortes et les positions faibles dans les thèmes prosodiques ; la morphologie tonale utilisée pour la dérivation et pour la flexion ; l'absence de classes nominales et du genre grammatical ; des pronoms logophoriques ; les STAMP-morphs (des morphèmes qui expriment simultanément la personne et le nombre grammatical du sujet, le temps, l’aspect et la polarité d’une proposition); les constructions multi-verbes ; des stratégies de réduplication verbale; la négation de la proposition finale ; et les interrogatives de contenu bipartite. Les Kam et leur langue font partie du paysage linguistique et culturel diversifié du nord-est et du centre-est du Nigéria. A ce jour, on classifie le Kam comme une langue isolée dans la sous-famille Adamawa du Niger-Congo. Cependant, comme l'unité généalogique des langues Adamawa n'est plus largement acceptée aujourd’hui, la classification du Kam et des autres langues devrai être révisée. Bien que cette thèse ne traite pas la classification de Kam, elle fournit les données grammaticales et lexicales indispensables pour toute comparaison entre le Kam et d'autres langues et familles de langues.


  • Résumé

    This thesis is the first extensive description of Kam (àŋwɔ̀m), a Niger-Congo language spoken in Taraba State, central eastern Nigeria, by an estimated 8,000 to 10,000 people. It offers a typologically and areally informed analysis of the grammar and lexicon of Kam, thereby advancing our understanding of the grammatical structure of Niger-Congo languages. This description is based on novel linguistic data collected in the Kam community between 2016 and 2018. There are six parts: (1) introduction, (2) phonological analysis, (3) nominal morphosyntax, (4) verbal morphosyntax, (5) clausal morphosyntax and (6) a sample of text and a lexicon with approx. 1,300 entries. Features of Kam that may be particularly interesting for African and general linguistics include labial-velar stops kp and gb; a difference between prosodically strong and prosodically weak positions in prosodic stems; tonal morphology used for both derivation and inflection; the absence of noun classes or gender; logophoric pronominals; STAMP-morphs; multi-verb constructions; verbal reduplication strategies; clause-final negation and bipartite content interrogatives. The Kam community and their language are part of the linguistically and culturally diverse landscape of north-east and central-east Nigeria. Previous research classified Kam as an isolated language within the Adamawa sub-family of Niger-Congo, whose genealogical unity is no longer widely accepted. Therefore, the classification of Kam and other languages should be reviewed. While classification is not addressed in this thesis, it provides grammatical and lexical data indispensable for any comparison between Kam and other languages and lineages.