la notion de contemporanéïté chez roland barthes

par Olfa Nouma

Projet de thèse en Littérature française et comparée - Cergy

Sous la direction de Claude Coste.

Thèses en préparation à Cergy-Pontoise , dans le cadre de ED DSH - Droit et Sciences Humaines , en partenariat avec AGORA (laboratoire) depuis le 01-10-2016 .


  • Résumé

    Roland Barthes a marqué non seulement la littérature mais encore l'art de son temps, plusieurs artistes ont été influencés par ses idées novatrices en matière d'art. La notion de "la mort de l'écrivain" a trouvé ses lettres de noblesse auprès des artistes de son temps et continue à inspirer de nos jours l'art moderne. Etre contemporain de son temps met en évidence le fait qu'il soit impliqué dans sa société ( que ce soit sur le pan politique, social, littéraire, artistique, etc..), comme le fait de se rapprocher de quelques prédécesseurs, évidemment Marcel Proust, de qui il se sent intimement proche. En outre, il a rénové l'écriture autobiographique, pour lui attribuer un nouveau caractère qui lui est cher: le neutre; bien que la photographie soit connue comme procédé dans l'autobiographie, il n'hésite de lui donner une nouvelle touche: il identifie le punctum, le studium et le spectator et le rôle important de celui-ci.

  • Titre traduit

    the notion of contemporaneity of Roland Barthes


  • Résumé

    Roland Barthes marked not only literature but also the art of his time, many artists were influenced by his innovative ideas in art. The notion of "writer's death" has found acclaim with his time of artists and continues to inspire today modern art. Being contemporary of his time highlights the fact that he is involved in his company (be it on the pan political, social, literary, artistic, etc ..), such as being closer to some predecessors, obviously Marcel Proust, who he feels intimately close. In addition, he has renovated autobiographical writing, to give it a new character that is dear to him: the neutral; although photography is known as a method in the autobiography, he did not hesitate to give it a new twist: it identifies the punctum, studium and the spectator and the important role of the latter.