Contribution à l’évaluation de la variation interne des industries acheuléennes : le cas de Garba I (Melka Kunture, Ethiopie)

par Sol Sánchez-Dehesa Galán

Thèse de doctorat en Préhistoire

Sous la direction de Jacques Pelegrin et de Margherita Mussi.

Thèses en préparation à Paris 10 en cotutelle avec l'Università degli studi La Sapienza (Rome) , dans le cadre de École doctorale Milieux, cultures et sociétés du passé et du présent (Nanterre) , en partenariat avec Préhistoire et Technologie (Université de Paris Nanterre) (equipe de recherche) depuis le 19-10-2015 .


  • Résumé

    Ce travail de recherche, axé sur le matériel du site de Garba I (Melka Kunture, Ethiopie), explore la variation interne des productions lithiques de la période Acheuléenne, en tenant compte de l’état technique des pièces et du niveau de savoir-faire des tailleurs. À partir d’une analyse qualitative des pièces, elle montre l’impact que ces facteurs individuels peuvent avoir dans l’apparence des pièces, et leur importance pour une bonne compréhension des intentions sous-jacentes à la taille. En conséquence, ce travail a été structuré pour intégrer aux mieux ce concepts en fonction des caractéristiques du matériel, le but ultime étant de saisir les comportements des hominiens qui ont occupé le territoire de Melka Kunture, à l’époque de Garba I, tant aux niveau des techniques employées que de l’organisation des activités. Les résultats de l’étude mettent en évidence une forte standardisation dans la production des pièces bifaciales, et une maîtrise remarquable de la percussion conchoïdale, selon deux techniques, appliquées au façonnage, qui dépassent l’explication d’un simple processus de réduction, amenant à une forme non intentionnelle, par gestes stéréotypés. Ce travail nous a également permis d’identifier un procédé technique particulier (le coup du tranchet), à valeur de marqueur culturel, et de relever l’importance du petit outillage retouché et des outils de percussion, et encore d’entrevoir de possibles liens entre les industries acheuléennes et le Middle Stone Age. Ce travail se décline en trois parties : 1) état de la question sur l’Acheuléen africain et les différentes approches employées pour son étude ; 2) contexte régional et macro-régional ; 3) contexte de déposition des vestiges, chronologie, et état de conservation ; 4) méthodologie utilisée pour l’étude ; 5) discussion des résultats et remise en contexte.

  • Titre traduit

    Contribution to the evaluation of the internal variation on acheulean industries : case study of Garba I (Melka Kunture, Ethiopie)


  • Résumé

    This research focuses on the analysis of Acheulean lithic material from the site of Garba I (Melka Kunture, Ethiopia). Specifically, this study explores internal variability in the technical repertoires that underlie the production of lithic artefacts at the site, by considering the technical stages involved in their manufacture and the knappers’ technological savoir-faire (know-how). Through this qualitative approach it becomes possible to assess the influence of individual factors on the morphology of the tools, and their relative importance for understanding the intentions that underlie the knapping. This study integrates these concepts based on the characteristics of the assemblage; the ultimate goal being to understand the behaviour of the hominins that occupied Melka Kunture at the time of Garba I, both in terms of the techniques employed and the organisation of the activites. The results highlight the highly standardised nature of bifacial artefacts at the site, and the knappers’ remarkable control over conchoïdal percussion using two particular techniques, applied during their façonnage, which cannot be explained as simple reduction processes that create unintended forms through stereotypical knapping gestures. The identification in the assemblage of a specific technical procedure (the coup de tranchet) that has value as a cultural marker, as well as an important component of small retouched tools and percussive implements, suggests potential links between the Acheulean and Middle Stone Age industries. This work is divided into three parts: 1) current issues about the African Acheulean and the approaches previously employed to study it; 2) the regional context; 3) the depositional context of the archaeological materials at Garba I, their chronology and state of preservation; 4) methodology employed in this study, and; 5) discussion of the results and their significance in the context of the African Acheulean.