Impact d'un transfert monétaire et/ou d'un supplément nutritionnel pour la prévention du retard de croissance du jeune enfant en milieu rural au Mali : analyse d'un essai randomisé par clusters

par Laura Adubra

Thèse de doctorat en Épidémiologie clinique

Sous la direction de Yves Martin-Prével.

Le président du jury était Karine Lacombe.

Le jury était composé de Mathilde Savy, Florence Bodeau-Livinec, Hamadoun Sangho.

Les rapporteurs étaient Renaud Becquet, Sandrine Mesplé-Somps.


  • Résumé

    En 2014, afin de réduire le retard de croissance chez les jeunes enfants en milieu rural à Kayes au Mali, le Programme Alimentaire Mondial a intégré à un programme nutritionsanté préexistant (SNACK) i) un transfert monétaire (TM) aux femmes enceintes et mères d’enfants de moins de deux ans et ii) une supplémentation nutritionnelle à base lipidique (LNS) aux enfants de 6-23 mois; sous condition de fréquenter les centres de santé pendant les 1000 premiers jours (de la conception aux 2 ans de l'enfant). Nous avons évalué l’impact de ces interventions sur la croissance des jeunes enfants, notre critère principal de jugement étant l’indice Taille-pour-Age moyen exprimé en z-scores (TA), ainsi que sur des indicateurs intermédiaires le long des chemins d’impact du programme. Un essai contrôlé randomisé en grappe a été mené, où 76 centres de santé ont été répartis dans 4 bras : 1) SNACK (comparaison), 2) SNACK+TM, 3) SNACK+LNS et 4) SNACK+TM+LNS. Nous avons comparé des échantillons transversaux d'enfants de 12-42 mois enquêtés avant (2013, n=5046) et en fin d’intervention (2016, n=5098). Malgré une amélioration de l’indice TA moyen et une prévalence du retard de croissance (TA< -2) en baisse entre 2013 et 2016 dans les bras 2 (35,6% vs. 31,8%) et 3 (34,6% vs. 29,5%), ces évolutions n’étaient pas statistiquement significatives comparativement au bras SNACK. La combinaison des 2 interventions n’a pas eu d’impact sur la croissance, mais a permis l’amélioration modeste de l’indice moyen Poids-pour-Taille (ß=+0.16 P<0,01). Dans les bras 3 et 4, le suivi de croissance des enfants et certaines connaissances des mères ont été significativement améliorés. Des données sur la mise en œuvre du programme ont identifié plusieurs freins à l’efficacité des interventions, notamment des délais d’approvisionnement et de distribution des intrants dû à des difficultés d’accès géographique, une surcharge de travail des agents de terrain, un montant insuffisant du TM, ainsi qu’un partage du LNS dans le ménage.

  • Titre traduit

    Impact of a conditional cash transfer and of a lipid-based nutrient supplement on child stunting in rural Mali : analysis of a cluster-randomized controlled trial


  • Résumé

    In 2014, on top of a community health and nutrition program running in the region of Kayes in Mali (SNACK), the World Food Program implemented distributions of i) cash to pregnant and mothers of children aged less than 24 months and ii) Lipid-Based Nutrient Supplements (LNS) to children aged 6-23 months. Both interventions were conditional upon attendance at community health centers (CHCs) for medical follow up throughout the first 1000 days of life (from conception to age 2 of the child). We evaluated the impact of these strategies on children’s anthropometric status, the mean height-for-age z-scores (HAZ) being our primary outcome, as well as on intermediary outcomes along the program’s impact pathways. We conducted a cluster randomized controlled trial, with CHCs randomized in 4 arms: 1) SNACK program only (comparison); 2) SNACK+Cash; 3) SNACK+LNS; 4) SNACK+Cash+LNS. Independent representative samples of 12-42 mo old children were surveyed at baseline (2013, n=5046) and at endline (2016, n=5098). Despite an increase in the mean HAZ and a decrease in stunting rates (HAZ<-2) between 2013 and 2016 in arm 2 (35.6% vs. 31.8%) and in arm 3 (34.6% vs. 29.5%), these changes were not statistically significant as compared with the SNACK arm. Combing the two strategies did not lead to any impact on growth outcomes, however it improved the mean weight-for-height z-scores (ß= +0.16 P<0.01). Attendance at children’s growth monitoring sessions and some of the mothers’ knowledge significantly increased in arms 3 and 4. Data on the program’s implementation suggested several barriers to impact achievement, including irregularity in cash/LNS provisioning and distributions due to low accessibility to CHCs, excessive workload of frontline workers, insufficient amount of cash transfers or sharing of LNS with siblings.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque des thèses électroniques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.