Déterminants de la progression et de la réponse myocardique dans le rétrécissement aortique calcifié

par Dimitri Arangalage

Thèse de doctorat en Sciences de la vie et de la santé

Sous la direction de David Messika-Zeitoun et de Jamila Khallou.


  • Résumé

    Le rétrécissement aortique calcifié (RAC) est une maladie calcifiante de la valve aortique caractérisée par un remodelage fibro-calcique lentement progressif des feuillets valvulaires, et par un remodelage du ventricule gauche (VG). Il n’existe à ce jour aucun traitement pharmacologique capable de prévenir la maladie, et le seul traitement consiste en un remplacement valvulaire chirurgical ou percutané. Les objectifs de cette thèse étaient d’identifier des déterminants de la progression du RAC et du remodelage VG, d’étudier une nouvelle modalité d’évaluation de la sévérité du RAC, et d’analyser par une approche expérimentale les mécanismes initiateurs de la calcification valvulaire aortique. Les résultats de ce travail peuvent être résumés comme suit : - Le taux plasmatique de galectine-3 n’était pas associé au degré de sévérité du RAC ou au statut fonctionnel des patients. La galectine-3 n’avait pas de valeur pronostique sur la survenue d'événements liés au RAC. Les résultats observés sont en défaveur de l'utilisation de ce biomarqueur au cours de la prise en charge des patients ayant un RAC asymptomatique. - Dans une cohorte prospective de patients ayant un RAC au moins minime, le volume de graisse épicardique était indépendamment associé à un remodelage péjoratif du VG. Ce résultat suggère que la graisse épicardique pourrait être un déterminant du remodelage pathologique du VG via une interaction locale. - L’utilisation de l’imagerie de fusion a entrainé une augmentation du taux de discordance entre les paramètres de sévérité du RAC. Ce résultat était plus marqué chez les patients ayant une valve aortique bicuspide. Au regard de la classification et des seuils définissant actuellement la sévérité du RAC, et du fait de leur valeur pronostique bien démontrée, les résultats de cette étude sont en défaveur de l'utilisation de l’imagerie de fusion pour évaluer la sévérité du RAC. - L’accumulation dans le feuillet valvulaire aortique d’érythrocytes sénescents, suite à la survenue de lésions endothéliales non cicatrisées, constitue une situation délétère favorisant la différenciation des cellules valvulaires interstitielles vers un phénotype ostéoblastique et in fine le dépôt de calcium conduisant au RAC. La physiopathologie d’initiation des calcifications valvulaires et de progression du RAC est complexe et multifactorielle. La découverte de cibles thérapeutiques potentielles et l’optimisation de la prise en charge des patients ayant un RAC nécessite de combiner des études cliniques pour identifier les déterminants de la progression et de la réponse myocardique au cours du RAC, et une approche fondamentale pour caractériser les mécanismes impliqués dans la maladie.

  • Titre traduit

    Determinants of progression and myocardial response in calcipic aortic stenosis


  • Résumé

    Calcific aortic stenosis (AS) is characterized by a slowly progressive fibrocalcific remodeling of aortic valve leaflets, and by a left ventricular (LV) remodeling. There is currently no effective medical treatment capable of preventing disease progression, and the only treatment is surgical or percutaneous valve replacement. The objectives of this thesis were to identify determinants of AS progression and LV remodeling, to study a new modality of evaluation of AS severity, and to analyze through an experimental approach the initiating mechanisms of valve calcification. The results of this work can be summarized as follows: - The plasmatic level of galectin-3 was not associated with the degree of AS severity or the functional status of patients. Galectin-3 had no prognostic value for the occurrence of AS-related events. The results observed are not in favor of the use of this biomarker for the management of patients with asymptomatic AS. - In a prospective cohort of patients with at least mild AS, epicardial fat volume was independently associated with an adverse remodeling of the LV. This result suggests that epicardial fat may be a determinant of pathological LV remodeling through a local interaction. - The use of fusion imaging increased the rate of discordant AS severity parameters. This result was more pronounced in patients with a bicuspid aortic valve. Considering current classification and thresholds defining AS severity, and their well-proven prognostic value, the results of this study do not favor the use of fusion imaging to assess AS severity. - The accumulation of senescent erythrocytes in aortic valve leaflets, consecutive to unhealed endothelial injury, is a noxious condition that promotes the differentiation of valvular interstitial cells towards an osteoblastic phenotype and favor calcium deposition leading to AS. The pathophysiology of initiation of valvular calcification and AS progression is complex and multifactorial. The discovery of potential therapeutic targets and the optimization of the management of patients with AS require the combination of clinical studies to identify the determinants of AS progression and myocardial response, and a fundamental approach to characterize mechanisms involved in the disease.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris Diderot - Paris 7. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.