Les interrelations entre le monde réel et le monde du fantasme dans le classicisme hollywoodien

par Pierre Bas

Thèse de doctorat en Études cinématographiques et audiovisuelles

Sous la direction de Anne-Françoise Benhamou et de Jean-Loup Bourget.

Soutenue le 10-11-2018

à Sorbonne Paris Cité , dans le cadre de École doctorale Arts et médias (Paris) , en partenariat avec Université de la Sorbonne Nouvelle (Paris) (établissement de préparation) et de Théorie et histoire des arts et des littératures de la modernité (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    Le classicisme hollywoodien permet d’explorer la variété des sens que revêt au cinéma le concept de réalité à partir de fragments de réalité matérielle enregistrés, du réalisme ontologique qui s’y attache, de la réalité diégétique qui constitue l’univers des films, et de la réalité philosophique, qui renvoie le spectateur à son être propre par le partage de l’expérience de personnages auxquels il s’identifie. Par l’instrumentalisation de ces réalités relatives, Hollywood crée une nouvelle forme de récit qu’alimenteront la littérature, les mythes et la psychanalyse, participant à la diffusion d’un fonds culturel commun à tous les Américains. Parce que la réalité cinématographique n’est pas ce que croit le spectateur, elle a naturellement partie liée avec le rêve et le fantasme, justifiant une réflexion sur leurs interrelations et sur la dynamique de transformation de l’art cinématographique qui se joue dans ces interrelations.Les mondes hollywoodiens, soumis à l’ imaginaire et au désir des cinéastes, n’ont que l’apparence du nôtre, jusqu’aux mondes intérieurs dont les portes nous seront ouvertes par Hollywood à travers la représentation des rêves, créant une hybridité entre réalité, rêve et fantasme. Mais un doute se créera chez le spectateur à qui on aura fait croire au rêve et au fantasme autant qu’à la réalité, et ce doute mettra en péril la « suspension d’incrédulité » qui avait fait le succès d’Hollywood et contribuera à la fin du classicisme, le rêve ayant contaminé la fiction.

  • Titre traduit

    Inter-relationships between the world of reality and the world of fantasy in classical Hollywood cinema


  • Résumé

    Through classical Hollywood cinema, one can explore the broad variety of meanings that the concept of reality has in cinema: fragments of recorded reality material, the ontological realism that is attached to it, the narrative reality that constitutes the universe of films, and the philosophical reality that transports the viewer back to his own self by sharing the experience of characters with whom he identifies. Through the instrumentalisation of these relative realities, Hollywood creates a new form of narrative that nourishes literature, myths and psychoanalysis, and help spread a common cultural background to all Americans. Because cinematographic reality is not what the audience believes it is, it is naturally linked with dream and fantasy, justifying thoughts on their inter-relationships and on the dynamics of the transformation of cinematographic art that is played out in these inter-relationships.Subjects of the imagination and desire of filmmakers, the worlds created by Hollywood merely have the appearance of our world. This even encompasses inner worlds, whose doors will be opened to us through the representation of dreams, creating a hybridity between reality, dream and fantasy. But a doubt will be created in the spectator, who has been made to believe equally in dreams, fantasy and reality, and this doubt will jeopardize the "suspension of disbelief" that has made Hollywood successful, ultimately contributing to the end of classicism; the dream having contaminated fiction.



Le texte intégral de cette thèse sera accessible librement à partir du 26-06-2020

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.