L’université de Besançon et les étudiants comtois à la fin de l'Ancien Régime

par Eric Thiou

Thèse de doctorat en Histoire

Sous la direction de Edmond Dziembowski.

Soutenue le 05-03-2018

à Bourgogne Franche-Comté , dans le cadre de École doctorale Sociétés, Espaces, Pratiques, Temps (Dijon ; Besançon ; 2017-....) , en partenariat avec Centre Lucien Febvre (Besançon) (laboratoire) et de Université de Franche-Comté (établissement de préparation) .

Le président du jury était Dominique Le Page.

Le jury était composé de Edmond Dziembowski, Dominique Le Page, Jean-François Dunyach, Bernard Hours.

Les rapporteurs étaient Jean-François Dunyach, Bernard Hours.


  • Résumé

    La présente recherche appréhende l’université de Besançon et ses étudiants dans les dernières décennies de l’Ancien Régime. Les 1300 étudiants inscrits entre 1767 et 1789 sont étudiés à travers leur origine sociale et géographique, leur évolution socio-professionnelle et leur cursus. La peregrinatio academica comtoise vers d’autres universités françaises est aussi abordée. L’université, pour sa part, est analysée dans son fonctionnement interne (gestion financière et seigneuriale, étude des locaux). Le corps enseignant est examiné sous le prisme du recrutement et des carrières respectives des professeurs. La faculté de droit, qui accueille le plus d’étudiants, voit nombre de ses diplômés occuper une place notable dans la société comtoise jusqu’au début du XIXe siècle. Les diplômés de celle de médecine font de la Franche-Comté une province riche en praticiens. La faculté de théologie est surtout réduite à octroyer des doctorats à des clercs ambitieux. À travers cette recherche, l’on s’est attaché à brosser le portrait et le destin d’une génération de l’élite comtoise, placée à la lisière de l’Ancien Régime et de l’époque des révolutions.

  • Titre traduit

    The University of Besançon and the students of Franche-Comté at the end of the Ancien Regime


  • Résumé

    The present research deals with the university of Besançon (France) and its students in the last decades of the Ancien Régime. 1300 students registered between 1767 and 1789 are studied through their social and geographical origins, their social and occupational evolution and their studies. The peregrinatio academica towards other French universities is alsoapproached. The university, for its part, is analyzed in its internal functioning (financial and seigneurial management, study of buildings). The teaching profession is examined under the prism of the recruitment and the respective careers of the professors. The faculty of law, whichwelcomes most students, sees a lot of its graduates occupying a notable position in the society of Franche-Comté until the beginning of the XIXth century. The graduates of the faculty of medicine make Franche-Comté a province rich in practitioners. The faculty of theology is reduced to grant doctorates to ambitious clerks. Through this research, we have attempted to paint the portrait and the fate of a generation of Franche-Comté’s elite, from the last decades of the Ancien Régime to the age of revolutions.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication

L'université de Besançon et les étudiants comtois à la fin de l'Ancien Régime


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque universitaire électronique, Besançon.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication

Informations

  • Sous le titre : L'université de Besançon et les étudiants comtois à la fin de l'Ancien Régime
  • Détails : 2 vol. (779, 411 p.)
  • Annexes : Bibliographie p.713-763 (vol.1). Index p.393-409 (vol.2)
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.