"Ça se fait pas ! " : la norme au CM2

par Carole Baumard

Thèse de doctorat en Sciences de l'education

Sous la direction de Jean Houssaye.

Soutenue le 18-05-2018

à Normandie , dans le cadre de École doctorale homme, sociétés, risques, territoire (Caen) , en partenariat avec Université de Rouen Normandie (Etablissement de préparation de la thèse) et de Centre interdisciplinaire de Recherche Normand en Education et Formation (laboratoire) .

Le jury était composé de Jean Houssaye, Henri Louis Go.

Les rapporteurs étaient Huguette Desmet, Martine Janner-Raimondi.


  • Résumé

    « Ça se fait pas ! ». La norme à l’école est marquée par des nuances et des ambivalences, sources d’incompréhensions et de concurrences, participant à sa fluctuation. L’élève joue un rôle premier devant l’enseignant, acteur, créateur et agent de la norme. La norme en classe présente un caractère inégal, binaire, ambigu, indéterminé et implicite, avec le reflet illusoire d’être partagée par l’élève et l’enseignant. La norme devient homogène pour eux face à une infraction identifiée, majoritairement comme abstention. Dans l’interdépendance entre norme, déviance et acceptation, les limites de l’acceptable en classe se tracent avant tout par rapport à la transgression. L’intrusion de l’affect accentue les fluctuations de la norme et influence les limites du conforme. La norme en classe se décline en situation au sein de l’interaction, dans la dialectique entre conscience et pratique de la norme, qui participe au processus de normalisation. Le registre comportemental est organisateur de la norme et facteur de fluctuations, modulant l’acceptation ou engageant vers la transgression. Les perspectives déontique et pragmatique se concurrencent. Dans la rivalité entre perspectives individuelle et sociale, les besoins sont des facteurs de l’acceptation de la norme, pour chercher à les satisfaire. L’interdépendance entre norme et besoins contribue au processus de normalisation et perturbe l’élève et l’enseignant dans leur rapport à la norme. Les normes en classe se conjuguent ou rivalisent au sein d’un système dynamique et enchevêtré, troublé par les besoins, dont la (l’in)cohérence module le rapport au conforme et engage les acteurs de l’école vers la transgression ou l’acceptation.

  • Titre traduit

    “It’s just not done !” : the norm at school (in 5th grade)


  • Résumé

    “It’s just not done !”. The norm at school is marked by nuances and ambivalences, it is the source of incomprehension and competitions participating in its fluctuation. The student plays the first role in front of the teacher, actor, creator and agent of the norm. The norm provides for an uneven, binary, ambiguous, indefinite and implicit character, offering the imaginary reflection to be shared by the students and teachers. The norm becomes homogeneous for them when confronted with an identified breach, mainly as abstention. In the interdependence animating normality, abnormality and acceptance, the limits of what is considered acceptable at school trace above all with regard to transgression. The intrusion of the affect stresses the fluctuations in the norm and influences the limits of the standard-compliant. The norm is articulated around the situation within the interaction, in the dialectic between consciousness and practice of the norm, which participates in the process of normalization. The behavioral register is the organizer of the norm itself, modulating the acceptance or committing towards the transgression. The deontic and pragmatic perspectives compete amongst themselves. Requirements are factors of the norm’s acceptance, to try to satisfy them. The interdependence between the norm and the requirements participates in the process of normalization and disrupts both students and teachers in their relationship with the norm. The norms at school combine or compete within a system both dynamic and muddled, disturbed by the requirements of coherence which modulate the relationship in compliance and commits school’s actors towards either transgression or acceptance.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

"Ça se fait pas ! " : la norme au CM2


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. BU Lettres, Sciences humaines. Service commun de la documentation.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

à

Informations

  • Sous le titre : "Ça se fait pas ! " : la norme au CM2
  • Détails : 4 vol. (823, 417 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 804. Webogr. p. 822
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.