Jeu et maladie d'Alzheimer : le jeu libre comme intention de soin en direction de résidents d'EHPAD atteints de la maladie d'Alzheimer ou troubles apparentés

par Cédric Gueyraud

Thèse de doctorat en Sciences de l'éducation

Sous la direction de Marie Anaut et de Pierre Krolack-Salmon.

Soutenue le 09-07-2018

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Sciences de l'éducation, psychologie, information et communication (Lyon) , en partenariat avec Centre de recherches en psychopathologie et psychologie clinique (Bron, Rhône) (équipe de recherche) et de Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) .

Le président du jury était Jacques Gaucher.

Les rapporteurs étaient Éric Dugas, Régine Scelles.


  • Résumé

    Cette recherche interroge la question du jeu dans les EHPAD accueillant des personnes âgées atteintes de la maladie d’Alzheimer ou troubles apparentés. Elle a été réalisée dans le but d’inscrire le jeu libre et son cadre au cœur des projets d’établissements.Après une présentation de la maladie d’Alzheimer et de sa prise en charge non pharmacologique, une exploration de l’utilisation du jeu dans le soin été réalisée nous conduisant à réinterroger le concept de jeu, ses modalités de mise en œuvre et l’intérêt de viser le plaisir du jeu en première intention.Trois démarches distinctes ont ensuite été menées en parallèle. La première, dialectique et relativiste, tente de mettre en lien les enseignements offerts par les sciences du jeu avec la philosophie actuelle de la prise en soin des résidents d’EHPAD atteints de la maladie d’Alzheimer. La seconde démarche, vise à présenter les conditions matérielles et humaines pour la mise en place d’un cadre ludique adapté à la population en s’inspirant du modèle des ludothèques. Enfin, la troisième démarche, biomédicale, évalue l’impact de la situation de jeu libre dans une étude randomisée en simple aveugle auprès de 54 résidents dans six établissements. Des échelles et questionnaires ont permis d’évaluer la qualité de vie des résidents, leurs troubles du comportement ainsi que appréhension de l’outil de médiation par les soignants.La discussion des résultats interroge le cadre du jeu libre comme un objet frontière à l’interface du divertissement et de la thérapie non médicamenteuse. La médiation peut être mise en perspective d’une application clinique du modèle théorique contemporain de la résilience du sujet âgé et se présenter comme une application concrète des doctrines pédagogiques en éducation nouvelle.

  • Titre traduit

    Games and Alzheimer’s Disease : for a Psychosocial Intervention


  • Résumé

    The purpose of this PhD research is to evaluate the usefulness of games in eldercare homes (EHPAD in French), for people who suffer from Alzheimer’s disease and diseases related to Alzheimer’s. It was carried out in order to include free play in the wider scope of the homes’ project. After a presentation on Alzheimer’s disease and a non-pharmacological approach to care, an in-depth study of the issue will be given, based on the review of medical literature that leads us to reconsider game design and implementation. This study used three different approaches that were implemented simultaneously. The first one presents the human and material working conditions that are necessary to set up a framework for the game, making certain that it is adapted to the people concerned. Game libraries and therapeutic mediations served as models. The second step, which is relativistic and dialectical, attempts to associate the benefit of game playing with the current approach to treating eldercare home residents who suffer from Alzheimer’s disease. Finally, the biomedical model evaluates the impact of the game in a randomized single-blind study of 54 residents in six eldercare homes. Different scales were used to assess the residents’ quality of life. The behavioral disorders were evaluated. The caregivers were given questionnaires to determine their understanding of the mediation tool used.The analysis of the findings supports free play as a tool which has both entertainment and therapeutic value. The role of mediation may be seen as a support mechanism to enhance resilience in elderly people. It is also a concrete implementation of progressive teaching methods.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.