Introspection des émotions et connaissance de soi

par Bertille De vlieger

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Éléonore Le Jallé et de Alexandre Billon.

Le président du jury était Michel Bitbol.

Le jury était composé de Éléonore Le Jallé, Alexandre Billon, Michel Bitbol, Julien Deonna, Denis Seron.

Les rapporteurs étaient Julien Deonna, Denis Seron.


  • Résumé

    Cette thèse s'interroge sur la connaissance de soi émotionnelle, sur sa place ainsi que sa participation à la connaissance de soi, sur la valeur qu'elle a pour les individus ordinaires et sur la manière dont les individus ordinaires peuvent l'obtenir. L'examen de la nature des émotions et de la valeur que les individus accordent à la connaissance de leurs émotions, qui est effectué dans cette thèse, met en avant l'importance de l'acquisition de la connaissance de soi émotionnelle, ainsi que le lien que cette dernière est communément entendue entretenir avec le bonheur. Si l'acquisition de cette connaissance apparaît comme primordiale, elle n'en est pas pour autant facile. Elle requiert le déploiement d'un certain nombre de capacités cognitives, ainsi qu'un effort cognitif important, notamment au cours de l'utilisation de l'introspection. En effet, cette thèse discute exclusivement de l'accès introspectif à la connaissance de soi émotionnelle, et laisse de côté les autres formes d'accès à la connaissance de soi. Je m'interroge donc dans ce travail, sur la portée pratique mais aussi morale de l'utilisation de l'introspection au regard des émotions, en proposant une défense du processus introspectif comme d'un processus capable de permettre à un individu ordinaire de détecter, d'identifier et d'interpréter ses propres émotions. Cette thèse est donc axée autour de deux arguments principaux. Le premier de ces aruments octroie à la connaissance de soi émotionnelle, une place fondamentale au sein de la forme de connaissance de soi qui importe aux individus ordinaires. Le second défend l'idée selon laquelle l'introspection offre un accès à cette connaissance émotionnelle, notamment par le biais de l'appréhension qu'elle permet de la phénoménologie des émotions, et que cet accès a une fiabilité minimale et donc une valeur épistémique, même faible, ainsi qu'une valeur morale et intrinsèque.

  • Titre traduit

    Introspection of emotions and self-knowledge


  • Résumé

    This thesis examines emotional self-knowledge, its place as well as its participation in self-knowledge, the value it has for ordinary individuals and how ordinary individuals can obtain it. The examination of the nature of the emotions and the value that individuals place on the knowledge of their emotions, which is carried out in this thesis, highlights the importance of the acquisition of emotional-selfknowledge, as well as the link thet the latter is commonly heard to maintain with happiness. If the acquisition of this knowledge appears to be essential, it is not easy. It requires the unfurling of a number of cognitive abilities, as well as a significant cognitive effort, especially during the use of introspection. Indeed, this thesis exclusively discusses introspective access to emotional self-knowledge, and set aside other forms of access to self-knowledge. In this woek, I therefore question the practical but also moral scope of the use of introspection with regard to emotions, proposing a defense of the introspective process as a process capable of allowing an ordinary individual to detect, to identify and interpret one's own emotions. This thesis is therefore organized around two main arguments. The first of these arguments gives emotional self-knowledge a fundamental place in the form of self-knowledge that matters to ordinary people. The second defends the idea that introspection offers access ti this emotional knowledge, notably through the apprehension that its allows of the phenomenology of emotions, and that this access has a minimum reliability and therefore an epistemic value - even a weak one - as well as a moral and intrinsic value.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Lille. Bibliothèque virtuelle.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.