De-automatization through awareness of subjective realism : a neurophenomenological account of meditative states and their effect on cognitive bias

par Constanza Baquedano Larrain

Thèse de doctorat en Neurosciences

Sous la direction de Antoine Lutz et de Diego Cosmelli.

Soutenue le 22-12-2017

à Lyon en cotutelle avec l'Universidad católica de Chile , dans le cadre de École Doctorale Neurosciences et Cognition (NSCo) , en partenariat avec Université Claude Bernard (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Centre de Recherche en Neurosciences de Lyon (laboratoire) .

Le président du jury était Rommy von Bernhardi.

Le jury était composé de Antoine Lutz, Diego Cosmelli, Yves Rossetti, Claire Petitmengin.

Les rapporteurs étaient Adrian Palacios, Jaime Silva.

  • Titre traduit

    Désautomatisation à travers la prise de conscience du réalisme subjectif : exploration neurophénoménologique des états méditatifs et de leurs effets sur le biais cognitif


  • Résumé

    L'une des caractéristiques principales de la méditation de pleine conscience est la réalisation que les événements perçus ou imaginés ne sont pas nécessairement une représentation exacte de la réalité, un processus connu sous le nom de déréification. La déréification est aussi l'objectif de nombreuses approches psychothérapeutiques, puisque l'on sait que l'immersion excessive dans le mental peut être liée à la détresse psychologique et à certains troubles psychiatriques. L'objectif de notre étude était d'évaluer dans quelle mesure la réification des contenus mentaux (réalisme subjectif) contribue aux dispositions automatiques et de comprendre les mécanismes permettant aux pratiques de méditation de les modifier. Notre hypothèse principale était que la reconnaissance du réalisme subjectif grâce aux pratiques méditatives de pleine conscience réduit le biais cognitif. Nous avons mené deux études auprès de méditants novices et expérimentés. Dans la première nous avons exploré l'effet d'une instruction brève de pleine présence sur l'attitude envers la nourriture, pour étudier comment le réalisme subjectif module les tendances automatiques d'approche et d'évitement. La seconde étude nous a permis d'explorer l'impact de la méditation sur la modulation des attentes sémantiques automatiques dans un paradigme de narration. Nous avons adopté une approche neurophénoménologique, combinant des données moléculaires, physiologiques, électroencéphalographiques et comportementales, avec des données à la première personne recueillies à l'aide d'auto-évaluations et d'entretiens qualitatifs. Dans l'ensemble, nos résultats multimodaux ont confirmé notre hypothèse selon laquelle la déréalisation peut entraîner la réduction du biais cognitif. Les résultats de l'exploration phénoménologique indiquent que les participants ont utilisé différentes stratégies cognitives pour réaliser la déréification, et que de telles stratégies varient en fonction de l'expérience en méditation. Les participants novices utilisent plus souvent des stratégies de type réévaluation cognitive et régulation émotionnelle, qui se reflètent dans la modulation des composantes tardives des potentiels évoqués (PE) cérébraux. En revanche les méditants utilisent moins souvent des stratégies élaboratives, en accord avec la modulation de composantes plus précoces des PE.


  • Résumé

    One of the key features of Mindful meditation is realizing that imagined or perceived events are not necessarily an accurate depiction of reality, a process known as dereification. Dereification is also a target of many psychotherapeutic approaches, as excessive immersion into one's mental contents has been related to psychological distress and several psychiatric conditions. The aim of this study was to investigate to what extent engagement with mental content as being real (i.e. subjective realism) can bias automatic tendencies toward the world, and to elucidate the mechanisms by which meditation practices can modulate it. Our main hypothesis was that recognizing subjective realism during mindfulness-related practices de-automatizes cognitive bias.We ran two studies in naïve and experienced meditators: Firstly, we explored the effect of a brief mindful-attention instruction on a food engagement paradigm to investigate how subjective realism modulates automatic approach-avoidance tendencies. Secondly, we explored whether mindful-attention meditation could modulate automatic semantic expectations in a modified storytelling paradigm. We used a neurophenomenological approach, combining molecular, physiological, electroencephalographic (EEG) and behavioral data, with first-person data collected using self-reports and qualitative interviews.Overall, behavioral, physiological and EEG results supported our hypothesis that derealization can prompt des-automatization of cognitive bias. Neurophenomenological accounts indicate that participants used different cognitive strategies to achieve dereification, and that such strategies vary as a function of meditation expertise, among others. Naïve participants use more often cognitive reappraisal/emotional regulation-type strategies, which are reflected in the modulation of late ERP components. In contrast, meditators used less often elaborative strategies as reflected by the modulation of early sensory ERPs

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Claude Bernard. Service commun de la documentation. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.