Monetary policies and exchange rate regimes in Sub-Saharan Africa

par Fadia Al Hajj

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gilles Dufrénot.

Le président du jury était Bruno Cabrillac.

Les rapporteurs étaient Valérie Mignon, Jean-Louis Combes.


  • Résumé

    L'objectif principal des autorités en Afrique subsaharienne est de créer une croissance durable en raison des récents ralentissements de la croissance. Une croissance durable pourrait être réalisée en réhabilitant les vulnérabilités internes et externes afin d'éviter les perturbations macroéconomiques. En Afrique subsaharienne, les vulnérabilités internes proviennent de la mauvaise gouvernance, des choix inefficaces des politiques économiques et d'autres facteurs tels que les guerres civiles. Leurs vulnérabilités externes sont liées à leurs forte dette et dépendance commerciale. Par conséquent, cette thèse se concentre sur l'atténuation des deux vulnérabilités. Le premier chapitre propose une comparaison de la résilience de deux politiques monétaires à plusieurs types de chocs. On considère le ciblage de l'inflation au Ghana et en Afrique du Sud et la caisse d'émission dans l'UEMOA tout en simulant des chocs sur le modèle FPAS. Le deuxième chapitre se concentre sur l'objectif de la résolution des vulnérabilités externes. On propose une stratégie d'ancrage du régime de change nominal et réel pour stabiliser le coût de la dette et promouvoir la compétitivité commerciale. On résout un modèle d'équilibre général pour trouver ses principaux déterminants tout en sauvegardant nos résultats en utilisant les estimations SVAR et MS-VAR. Ainsi, le troisième chapitre résout les vulnérabilités internes. On teste le rôle d'une politique monétaire régie par la politique fiscal et l'existence d'un grand taux de change parallèle dans la propagation d'une inflation élevée et chronique, dans un contexte de désordre civil en estimant un SVAR et un VECM dans l'état fragile du Soudan.


  • Résumé

    Sub-Saharan African policy makers’ main objective is to create sustainable growth as a result of the recent downturns of growth. Sustainable growth could be achieved by remediating both internal and external vulnerabilities to avoid macroeconomic disruption. In Sub-Saharan Africa, internal vulnerabilities arise from bad governance and institutions, inefficient choices of economic policies and other factors such as civil wars. As for external vulnerabilities, it is related to their balance of payment weaknesses due to their high debt and high trade dependency (high import to GDP level with low export diversification).Therefore, this thesis focus on alleviating both vulnerabilities.The first chapter proposes a comparison of two monetary policies’ resilience to several types of shocks. We consider inflation targeting in Ghana and South Africa and currency board in WAEMU countries while simulating shocks using FPAS model.The second chapter focuses on the objective of solving external vulnerabilities. We propose a policy-mix strategy where Sub-Saharan African countries undertake simultaneously a nominal and real anchor to stabilise the cost of debt and promote trade competitiveness. We propose a general equilibrium model to find its main determinants while backing up our findings using SVAR and MS-VAR estimations.The third chapter’s objective is solving internal vulnerabilities. We test simultaneous the role of a monetary policy governed by the fiscal policy and the existence of a large parallel exchange rate in propagating a high and chronic inflation, in a context of civil disorder. To do so we estimate an SVAR and a VECM model in a fragile state that is Sudan.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.