Groupes à Haut Risque du VIH en République Centrafricaine : Classification et interventions précoces

par Jean de Dieu Longo

Thèse de doctorat en Santé publique - épidémiologie

Sous la direction de Laurent Bélec.

Soutenue le 15-09-2016

à Paris Saclay , dans le cadre de École doctorale Santé Publique (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne ; 2015-...) , en partenariat avec Université Paris-Sud (établissement opérateur d'inscription) et de Unité de virologie, Hôpital Georges Pompidou (Paris) (laboratoire) .

Le président du jury était Laurence Meyer.

Le jury était composé de Laurent Bélec, Laurence Meyer, Pascal Astagneau, Jérôme LeGoff, Michel Bozon.

Les rapporteurs étaient Pascal Astagneau, Jérôme LeGoff.


  • Résumé

    Mots clés : Groupe à Haut risque - Typologie - TS - HSH –VIH -IST- Afrique CentraleProblématique : Les femmes travailleuses du sexe (TS) et les hommes qui ont des rapports sexuels avec des hommes (HSH) constituent les populations les plus à risque d’infection au VIH dans différents pays d’Afrique subsaharienne. A ce jour, très peu d’interventions sont menées pour réduire le risque d’infection en influant sur les facteurs de risque dans ces deux populations en Afrique Centrale et particulièrement en République Centrafricaine. Les objectifs de cette thèse étaient d’établir une typologie documentée des transactions sexuelles féminines à Bangui et de mesurer la prévalence du VIH et des comorbidités associées dans ces deux populations.Méthodologie : D’abord de 1384 femmes volontaires sensibilisées ont été recrutées sur les lieux de leurs activités et orientées au niveau du site de l’enquête. Parmi lesquelles 345 ont été identifiées comme travailleuses du sexe. Et, par effet « boule de neige », 131 Hommes ayant des rapports sexuels avec des Hommes (HSH) ont été recrutés pour constitués la deuxième population de l’étude. Des analyses biologiques ont été effectuées. Un volet d’entretien est réalisé auprès de 20 TS.Résultats : Les résultats en ce qui concerne les TS montrent que cette pratique est très hétérogène et que la prévalence du VIH varie selon les catégories. Ainsi, la prévalence du VIH était de 6 fois plus élevé chez les "katas" que chez les "pupulenge" (39,1% contre 6,3%). Parmi les TS non professionnel, les «élèves/étudiants», «fonctionnaires ou salariées » et «femmes au foyer» étaient moins infectées par le VIH (6,1%, 9,8%, 13,0%, respectivement), tandis que les «vendeuses ambulantes», constituait la catégorie la plus touchées par le VIH (31,9%). Et, l'infection à VIH était fortement associée à la pratique du sexe anal avec les clients (OR ajusté, 4.3), à l'utilisation ou non du préservatif avec les clients (OR ajusté, 24.9), à la consommation d'alcool avant le travail du sexe (OR ajusté, 2.8) et à la notion d’antécédents d'IST (OR ajusté, 4.2).La population de HSH à Bangui est identifiée pour la première fois comme un groupe à haut risque pour l’infection à VIH, étant 5 fois plus infectées par le VIH que la population générale d'adultes hétérosexuels. Parmi eux 20 % étaient infectés par le virus de l'hépatite B (VHB) (Ag HBs), dont 6 cas étaient co- infectés par le VIH et le VHB et dans 3,8 % cas la sérologie positive pour la syphilis. Les HSH à Bangui ont donc besoin d'interventions d'urgence spécifiques de prévention et de soins de santé.Conclusion : Les résultats de ce travail permis de mieux caractérisés et documentés les populations des femmes TS et les HSH à Bangui. Deux groupes de populations « originales » pour la République Centrafricaine, vulnérables et à haut risque d’infection à VIH.

  • Titre traduit

    Group High Risk of HIV in Central African Republic : Classification and arly Intervention


  • Résumé

    Keywords : high risk group- typology - FSW - MSM –HIV -STD- Central AfricanBackground: The population of female sex workers (FSW) and the group of men who have sex with men (MSM) constitutes a priori an important core group of HIV transmission. In the context of the Central African Republic the situation of FSW and MSM is yet unknown. The objectives of this thesis were to establish a documented typology of female sexual transactions in Bangui and to measure the prevalence of HIV and associated comorbidities in these two populations.Materials and Methods: First 1384 sensitized female volunteers were recruited to the site of their activities and oriented at the survey site. Finally, 345 FSW questionnaires were selected for study analysis. MSM were recruited on a voluntary basis by the way of local network of nonprofit organizations working in the field of HIV infection. Included MSM were referred to the National STD center of Bangui for social, behavioral and medical evaluation. After collection of social and behavioral characteristics, each participant received a physical examination and a blood sample was taken for HIV and STD testing.Main results: Female prostitution in the CAR is remarkably heterogeneous. Risk-taking regarding HIV infection is very different between each category of female prostitution. HIV varied according to FSW categories, Thus, HIV prevalence was 6-fold higher among « kata » than « pupulenge » (39.1% versus 6.3%).Among non professionnal FSW, « students », « civil servants » and « housewifes » were the less infected (6.1%, 9.8%, 13.0%, respectively), whereas « sellers » constituted the category of highest HIV prevalence (31.9%).HIV infection in the whole study FSW population was strongly associated with anal sex practice with last clients (adjusted OR, 4.3), condom use in last 3 months (adjusted OR, 24.9), alcohol consumption before sex (adjusted OR, 2.8) and past history of STIs (adjusted OR, 4.2). The population of MSM in Bangui is identified for the first time as a yet unexpected high-risk group for HIV, being 5-fold higher HIV-infected than the general adult heterosexual population. The 131 (100%) MSM accepted blood sampling: 24 % were HIV-1-infected; 20% were infected by hepatitis B virus (HBV) (Ag HBs), including 6 cases of co-infection by HIV and HBV; 3,8 % showed positive syphilis serology. The MSM in Bangui, needing urgently specific interventions for prevention and heath care.Conclusion: The results of this work led to better characterized and documented populations of women and TS MSM in Bangui. Two groups population "original" for the Central African Republic, vulnerable and at high risk of HIV infection.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Paris-Sud. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.