Les compétences lexicales en arabe langue étrangère/seconde : analyse d'un corpus télévisuel syrien

par Abidrabbo Al-Nassan

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Joseph Dichy.

Soutenue le 02-07-2016

à Lyon , dans le cadre de École doctorale Lettres, langues, linguistique, arts (Lyon) , en partenariat avec Interactions, corpus, apprentissages et représentations (Lyon, Rhône) (équipe de recherche) , Université Lumière (Lyon) (établissement opérateur d'inscription) et de Interactions- Corpus- Apprentissages- Représentations / ICAR (laboratoire) .

Le président du jury était Salam Diab Duranton.

Le jury était composé de Mohamed Hassoun.

Les rapporteurs étaient Frédéric Lagrange.


  • Résumé

    L’enseignement du lexique arabe à l’Institut supérieur des langues de Damas n’est pas encore à la hauteur des attentes de l’apprenant pour lui fournir une bonne connaissance lexicale. Les outils pour développer ce travail n’ont pas évolué dans les méthodes utilisées. Dans ces méthodes, on applique toujours l’approche classique du lexique. Cette approche n’est plus valable au moment où le critère de fonctionnalité lié à la notion de fréquence a commencé à avoir sa place dans la nouvelle conception du lexique. Ce projet de thèse vise donc à contribuer à l’enseignement de l’arabe langue étrangère à l'Institut supérieur des langues en profitant des recherches faites pour l'enseignement d’autres langues vivantes, et spécialement celles qui s’inscrivent dans le Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL).

  • Titre traduit

    Lexical skills in Arabic as a second or foreign language analysis of a Syrian television corpus : analysis of a Syrian television corpus


  • Résumé

    Standard Arabic is actually the language of writing. The speeches made in the media and in some TV series are, in most cases, a literal restatement of visual coding of the language (text written in standard Arabic) in auditory coding (reading aloud the written text). Similarly, everyday Arabic does not have the same coding as Arabic that exists in the media, in books and in Arabic language courses. This gives the impression that the current teaching content is not suitable for a usage outside the language classroom.This thesis deals with the problem of the composition of the lexical content of textbooks of teaching Arabic L2 of Higher Language Institute of Damascus (Syria). A content that does not withdraw from standard norms (focus on the adaptation of a classic or moderne standard Arabic), but seeks to be as close as possible to the daily practice of language that is very rich in dialect. The current content represents the traditional approach of the lexicon, which focuses on the semantics of words and phrases while the communicative features of these language elements are little treated. The proposed analysisshows the weak points in the structure of textbooks now in use. It is based on the criteria of the Common European Framework of Reference for Languages (CEFR) and the skill references of Niveaux pour le français that offer an approach batter adapted to the preparation of the lexicon in recent textbooks of teaching moderne languages. This analysis focuses on finding the crossing points in standard and spoken Arabic in Syria to build a route map that allows the learner an easy passage from what he learns in the Arabic language classroom to Arabic that is really practiced in everyday communications. It provides some solutions to reduce the gap between these two usages of Arabic.


Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Lumière (Bron). Service commun de la documentation. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.