Apprentissage non formel en Français Langue étrangère (FLE) : étude de cas d'autodidaxie médiée par les technologies numériques de l'information et de la communication (TNIC) en Syrie

par Assala Al Mouhamad

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Chantal Charnet.

Le président du jury était Véronique Traverso.

Le jury était composé de François Perea.

Les rapporteurs étaient Nicole Koulayan.


  • Résumé

    Cette recherche porte sur les activités autodidaxiques soutenue par les TNIC. En s’inscrivantdans le domaine du sociocognitivisme, nous nous intéressons en particulier au cas des Assistants Boursier Syriens (ABS) souhaitant apprendre le français pour faire leurs études supérieures en France. En cernant les activités et les usages des artefacts numériques dans le processus d’apprentissage, nous nous appliquerons par une étude des actions, des pratiques et des discours produits par les acteurs impliqués (apprenants et enseignants) mais aussi des interfaces des produits concernés , à comprendre en quoi l’usage d’une telle méthodologie facilite l’autodidaxie des langues étrangères et particulièrement celle du FLE. Cette étude a pour objectifs de voir comment, à travers les interactions Homme-Ordinateur, s’illustrent les usages effectifs des artefacts numériques. Afin de mieux comprendre la façon dont les usagers appréhendent les artefacts consultés, nous décrivons, au recours à la scénarisation, comment ils gèrent leur environnement d’apprentissage et construisent les trajectoires individuelles. Nous nous attachons à observer et à analyser avec les outils de l’ethnographie de la communication (observation et entretiens) les usages effectifs, les pratiques ainsi que les activités produites par les différents acteurs impliqués. Cette démarche nous permet de réaliser un corpus complexe de réponses écrites au questionnaire de pré-enquête, d’enregistrements audiovisuels de situations réelles d’autodidaxie et audio d’entretiens. Ces données nous ont permis de déterminer les conditions de construction de l’environnement de travail ainsi que les facteurs influençant les trajectoires autodidaxiques. En s’inscrivant dans une approche socio -cognitive d’autodidaxie et centrée sur le scénario, nous proposons des solutions pour améliorer la conception et la mise en place d’un environnement numérique favorisant l’autodidaxie en contexte syrien de l’enseignement/apprentissage du FLE.

  • Titre traduit

    Non-formal learning French as a Foreign Language (FLE) : A case study of self-teaching-mediated Digital Technologies of Information and Communication (TNIC) in Syria


  • Résumé

    This research focuses on self-study activities supported by the Digital Information and Communication Technology (DICT). By considering the field of socio-cognitivism, we are interested in the case of Syrian assistant’s fellows wishing to learn French to continue their higher education in France. In order to identify the activities and the uses of the tools of French Foreign Language (FFL) from the Digital Information and Communication Technology (DICT) in the learning process, we will apply, using the study of actions , the practices and the discourses produced by the actors involved (learners and teachers) as well as the interfaces of the products concerned to understand how the use of such methodology facilitates self-learning of foreign languages and in particularly that of the ELF. This study aims to see how, through the human-computer interaction, is show the actual uses of the digital artifacts. To better understand how they apprehend the consulted digital artifacts and construct their individual trajectories, we describe, using the screenwriting, how the involved autodidacts manage their learning environment. We observe and analyze, with the tools of ethnography of communication (observation and interviews), the uses of artifacts available online or not, the practices and activities produced by the different actors involved. This approach allows us to realize a complex corpus including written responses to the pre-survey questionnaire, audio-video records of real situations of self-education and audio interviews. These data allowed us to determine the working environment of construction conditions and the factors which influencing self-study trajectories. By entering into a socio-cognitive approach to self-education and focused on the scenario, we proposesolutions to improve the design and the implementation of a digital environment which promotes selfeducation in the Syrian context of teaching / learning of FFL.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire. Section Lettres.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.