Pour une "dé-scription" des sens : l’œuvre de Jean-Marie Gustave Le Clézio

par Justine Feyereisen

Thèse de doctorat en Lettres et arts spécialité littératures française et francophone

Le président du jury était Laurence Brogniez.

Le jury était composé de Claude Coste, Paul Dirkx.

Les rapporteurs étaient Dominique Combe, Stéphane Chaudier.


  • Résumé

    J.M.G. Le Clézio a été plébiscité par le jury du Nobel en sa qualité d'écrivain de « l'extase sensuelle ». Les sens seraient-ils le filtre sémantique de « cet explorateur d'une humanité au-delà et en-dessous de la civilisation régnante » ? D'un point de vue diégétique, sémiotique et stylistique, la prose leclézienne illustre de diverses manières (entre mots, typographie, photographies ou techniques cinématographiques) un univers physique, où les perceptions sensorielles forment un prisme de significations sur l'époque contemporaine. Comme un sismographe à l'affût des pulsations du monde, l'écrivain enregistre, tous sens ouverts, les mouvements, les formes, et les idées des XXe et XXIe siècles. Telle est l'hypothèse centrale de cette étude. Le concept polysémique de « sens » est ainsi appréhendé depuis le monde perceptuel de l'auteur jusqu'aux strates les plus profondes du texte. La démarche repose sur l'étude de la description, en tant que clé de déchiffrement – ou de « dé-scription » selon le concept foucaldien –, à partir d'une analyse linguistico-textuelle puisant dans le champ élargi des sensory studies (phénoménologie de la sensation, philosophie du corps, sociologie de la perception, etc.). La finalité ultime est d'éclairer sous un nouvel angle la quête ontologique d'un homme de lettres pour lequel la littérature ne peut plus feindre d'être détachée du corps des hommes.

  • Titre traduit

    For a "De-scription" of the senses : Jean-Marie Gustave Le Clézio's work


  • Résumé

    J.M.G. Le Clézio was hailed by the Nobel jury as the author of “sensual ecstasy.” Would the senses be the semantic filter of this “explorer of a humanity beyond and below the reigning civilization?” From a diegetic, semiotic and stylistic viewpoint, the Leclezian prose depicts in many ways (through words, typography, photos or cinematic techniques) a physical universe, where sensory perceptions form a prism of meanings of the contemporary era. As a seismograph records the world's pulse, the writer registers, with his senses fully attuned, the movements, shapes and ideas of the twentieth and twenty-first centuries. This is the central hypothesis of the research. The polysemous concept of “senses” is thus apprehended from the writer's world beneath to the deepest strata of his texts. The approach relies on the study of description, as the key to deciphering – or to “de-scribing” according to Foucault's concept –, from a linguistic-textual analysis drawing on the broader field of sensory studies (phenomenology of sensation, philosophy of the body, sociology of perception, etc.). The ultimate purpose is to enlighten from a new angle the ontological quest of a man of letters, according whom literature can no longer pretend to be detached from the body of human beings.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Service Interétablissement de Documentation. LLSH Collections numériques.
  • Bibliothèque : Université Savoie Mont Blanc (Chambéry-Annecy). Service commun de la documentation et des bibliothèques universitaires. Bibliothèque électronique.
  • Bibliothèque : Service interétablissements de Documentation. STM. Collections numériques.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.