Essays in oil and the economic development of resource rich countries

par Majda Seghir

Thèse de doctorat en Sciences économiques

Sous la direction de Gérard Duchêne.

Le président du jury était Katheline Schubert.

Le jury était composé de Gérard Duchêne, Jean-Louis Combes.

Les rapporteurs étaient Valérie Mignon, Frederick van der Ploeg.

  • Titre traduit

    Essais sur le pétrole et le développement économique


  • Résumé

    La richesse naturelle est-elle un gage de prospérité ou se révèle-t-elle être une malédiction? Comment le pétrole a-t-il façonné l'évolution économique des pays producteurs ? Dans le prolongement de ces interrogations, l'objectif de cette thèse est de progresser dans la compréhension des mécanismes qui font que le pétrole est, pour les pays exportateurs, aussi souvent une malédiction qu'une bénédiction. Les travaux empiriques qui constituent notre thèse permettent ainsi de répondre à trois questions distinctes : (i) quelle est la contribution du pétrole en tant que ressource énergétique (ou source d'énergie) au processus de croissance économique ? (ii) quels sont les effets directs et indirects de la dépendance aux revenus pétroliers sur la croissance économique et (iii) la malédiction pétrolière n'est-elle pas une question qui renvoie à la stabilité macroéconomique?Notre analyse met ainsi en évidence les résultats suivants : (i) une richesse pétrolière abondante et la surconsommation de pétrole observée dans une large majorité de pays exportateurs de pétrole contribuent positivement au processus de croissance économique. Ce résultat n'est toutefois valable que sur le court terme. En effet, sur le long terme, la consommation de pétrole s'avère être une conséquence de la croissance économique ; (ii) le pétrole en tant que source de revenus impacte la croissance économique directement et indirectement via ses effets sur le montant et la qualité des dépenses publiques ainsi que sur l'ouverture commerciale. Au regard de ces mécanismes de transmission, nos résultats montrent qu'au-delà d'un certain seuil de dépendance aux revenus pétroliers, la croissance économique est entravée par les effets directs et indirects de la rente pétrolière. Toutefois, ces effets peuvent être contenus, tout d'abord, en réduisant la dépendance aux revenus pétroliers, en améliorant, ensuite, la gouvernance et, enfin, en allant vers davantage de stabilité politique ; (iii) les revenus pétroliers, de part leur extrême instabilité peuvent nuire à la croissance économique en induisant des distorsions macroéconomiques. Cette instabilité se traduit plus précisément par une appréciation du taux de change réel, une hausse des dépenses publiques et de l'inflation. Les pays les plus tributaires de la rente pétrolière sont les plus exposés à cette instabilité macroéconomique. De même, les pays où l'efficacité et la crédibilité du gouvernement sont moindres sont ceux où la croissance économique pâtit le plus de cette instabilité macroéconomique.Le pétrole est ainsi un atout pour les économies des pays exportateurs de pétrole dont il faut maitriser les effets indésirables sur l'économie. Une première solution consisterait alors à réduire le niveau de dépendance de l'économie aux revenus pétroliers pour diminuer le risque d'exposition à la volatilité des prix du pétrole et en réduire le risque de contagion à l'économie. Une autre solution nécessiterait d'améliorer la capacité des gouvernements à mettre en place des politiques économiques efficientes.


  • Résumé

    Is natural wealth a guarantee of prosperity or is it a curse? How has petroleum shaped growth economic process in oil producing countries? To the extent that these questions have to be raise, the purpose of this thesis is to move towards a better understanding of the mechanisms that make oil becoming a curse as often as a blessing, in oil exporting countries. The empirical studies conducted in this thesis help answer three main questions: (i) What is the contribution of oil as energy (or an energy source) in the process of economic growth? (ii) What are the direct and indirect effects of dependence to oil revenues on economic growth? (iii) Is the oil curse a question of macroeconomic stability?Our contributions thus highlight the following results. (i) Abundant oil wealth and overconsumption observed in the vast majority of oil exporting countries contribute positively to the economic growth process. This result is, however, valid only in the short term. Indeed, in the long term, oil consumption appears to be a consequence of economic growth. (ii) Oil as a source of revenue impacts economic growth directly and indirectly through its effect on the amount and quality of public spending as well as on trade openness. Given these mechanisms, our results show that beyond a certain threshold of dependence on oil revenues, economic growth is constrained by the direct and indirect effects of oil revenues. However, these effects can be contained, first, by reducing dependence on oil revenues; then, by improving government effectiveness; and finally by increasing political stability. (iii) Oil revenues, due to their extreme instability may harm economic growth by inducing macroeconomic distortions. This instability results more precisely by an appreciation of the real exchange rate, a rise in public spending and inflation. The most dependent are countries, the most they are exposed to macroeconomic instability. Similarly, countries with an efficient and credible government are the one which suffer economic growth suffers the less from macroeconomic instability.Oil is, thus, a vantage for oil exporting countries but the adverse effects of such a natural resource on the economy must be mastered. One solution would, then, be to reduce the level of dependence of the economy on oil revenues to reduce the exposure to volatile oil prices and to reduce the risk of contagion to the economy. Another solution would be to improve the ability of governments to implement efficient economic policies.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Communautés d’Universités et d'Etablissements Université Paris-Est. Bibliothèque universitaire.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.