Prématurité : vécu maternel, état de stress posttraumatique et dépression du postpartum

par Nelly Goutaudier

Thèse de doctorat en Psychopathologie

Sous la direction de Henri Chabrol.

Soutenue le 25-11-2013

à Toulouse 2 , dans le cadre de École doctorale Comportement, Langage, Éducation, Socialisation, Cognition (Toulouse) , en partenariat avec Octogone-Lordat (Toulouse) (laboratoire) .

Le jury était composé de Stacey Callahan.

Les rapporteurs étaient Grégory Michel, Joel David Swendsen.


  • Résumé

    ETUDE 1- Le traumatisme de l’accouchement prématuré et de la césarienne, un sentiment de culpabilité, une anxiété et une ambivalence envers l’enfant et l’équipe médicale ont été rapportés. Des difficultés dans l’investissement du lien mère-enfant et dans l’accès au rôle de mère ainsi que l’importance du partage d’expérience avec des femmes ayant accouché avant-terme ont également été identifiés. Enfin, des signes de dépression postnatale et de stress posttraumatique ont été relevés. ETUDE 2- 53% des participantes ont rapporté un score à l’IES-R indiquant un probable ESPT. La présence de symptômes de dépression postnatale (ß = 0,40, p< 0,05), de difficultés pendant la grossesse (ß= 0,20, p< 0,05), la perception maternelle de l’enfant comme étant vulnérable (ß = 0,17, p< 0,05), l’insatisfaction de la grossesse (ß = -0,13; p< 0,05) et des cognitions maternelles mal-adaptées (ß = -0,12, p< 0,05) étaient indépendamment associés à l’intensité des symptômes d’ESPT. ETUDE 3- 3 profils de femmes ont été identifiés: les parturientes au profil « dépressif », « faible niveau de symptômes » et les mères du groupe « dépressif anxieux traumatisé ». Nos résultats démontrent également une forte comorbidité entre troubles anxieux et dépression postnatale ainsi que l’influence négative des symptômes de dépression postnatale sur le lien mère-enfant. ETUDE 4- 64,3% des femmes de l’échantillon ont rapporté un score à l’EPDS indiquant une possible dépression postnatale. Le placement de l’enfant sous assistance respiratoire (ß = 0,23, p< 0,05), le type de prématurité (ß= 0,16, p< 0,05), et la baisse de la qualité de la relation conjugale (ß = -0,39, p< 0,05) étaient indépendamment associés à l’intensité des symptômes de dépression postnatale.

  • Titre traduit

    Premature birth : maternal experience, posttraumatic stress disorder and postpartum depression


  • Résumé

    STUDY 1- Trauma of premature birth and c-section, feelings of guilt, anxiety, ambivalence towards the infant, the medical staff and the infant’s hospital discharge, were all part of their perception. Furthermore, difficulties for mothers to define themselves as such and the importance of sharing with women who have been through the same experience were evidenced. Postpartum depression and PTSD symptoms were also highlighted. STUDY 2- 53% of participants scored above the cut-off for probable PTSD. Increased postpartum depressive symptoms (ß = 0.40, p< .05), difficulties during pregnancy (ß= 0.20, p< .05), maternal perception of infant vulnerability (ß = 0.17, p< .05), decreased satisfaction with delivery (ß = -0.13; p< .05) and cognitions relating to role change (ß = -0.12, p< .05) were independently associated with PTSD symptoms. STUDY 3- 3 profiles were highlighted: “depressive”, “low level of symptoms” and “anxious-depressive-traumatized” mothers. Our findings also evidenced a high comorbidity between anxious and depressive symptoms as well as a negative impact of postpartum depression on mother-infant bond. STUDY 4- 64.3% of our sample reported a score on the EPDS highlighting a probable postpartum depression. Having an infant who experienced ventilator support (ß = 0.23, p< 0,05), type of prematurity (ß= 0.16, p< 0,05), and decreased quality of marital relationship (ß = -0.39, p< 0,05) were independently associated with the intensity of postpartum depressive symptoms.


Le texte intégral de cette thèse n'est pas accessible en ligne.
Il est disponible au sein de la bibliothèque de l'établissement de soutenance.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par [l'auteur]

Prématurité : vécu maternel, état de stress posttraumatique et dépression du postpartum


Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Toulouse Jean Jaurès. Bibliothèque électronique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.

Consulter en bibliothèque

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2013 par [l'auteur]

Informations

  • Sous le titre : Prématurité : vécu maternel, état de stress posttraumatique et dépression du postpartum
  • Détails : 1 vol. (453 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 179-200. Index
La version de soutenance de cette thèse existe aussi sous forme papier.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.