Synthèse de sondes lanthanidiques luminescentes : applications au marquage covalent et à la détection de biomolécules

par Nicolas Maindron

Thèse de doctorat en Chimie organique

Sous la direction de Pierre-Yves Renard.


  • Résumé

    Les complexes de lanthanides, grâce à un temps de décroissance de luminescence élevé, sont parmi les sondes les plus sensibles puisqu’ils permettent une mesure de luminescence en temps résolu. Ces complexes sont à la base de certaines technologies permettant, in vitro et/ou in cellulo, la détection d’interactions entre biomolécules et/ou leur quantification et localisation. Elaborer des complexes de lanthanides présentant un maximum d’absorption au‐delà de 350 nm reste un des défis majeurs alors qu’à ces rayonnements UV le matériel biologique se dégrade moins. Un chélate luminescent d’Eu(III) fondé sur une structure original bis‐pyridinylpyrazine possédant un maximum d’absorption à 345 nm, stable jusqu’à 355 nm, a été synthétisé. Un analogue portant une fonction bioconjugable a permis, après activation par un réactif de couplage homo‐bifonctionnel, de marquer des anticorps anti c‐myc et anti HA. La deuxième partie du projet porte sur le développement de sondes lanthanidiques photoréactives capables de détecter spécifiquement, puis de s’accrocher de façon covalente à des protéines d’intérêt taguées (polyHis ou polyAsp), afin de suivre leur trafic cellulaire et leurs interactions avec d’autres biomolécules. Idéalement, l’étape de reconnaissance devrait avoir lieu entre l’étiquette et le cation métallique suivi par l’accrochage covalent initié par photoactivation. Ceci devrait conduire à une modulation du signal émis par le marqueur lanthanidique. Pour ce faire, différents complexes comportant des benzophénones, azidocoumarines ou azidoquinolinones ont été synthétisés.


  • Pas de résumé disponible.

Autre version

Cette thèse a donné lieu à une publication en 2014 par [CCSD] [diffusion/distribution] à Villeurbanne

Synthèse de sondes lanthanidiques luminescentes : applications au marquage covalent et à la détection de biomolécules

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (294 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 12/ROUE/S006
  • Bibliothèque : Université de Rouen. Service commun de la documentation. Section sciences site Madrillet.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : 12/ROUE/S006
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.