Le bourgeois, le prêtre, l'ouvrier : religion et politique à Landerneau (XIXe-XXe siècles)

par Yohann Abiven

Thèse de doctorat en Science politique

Sous la direction de Philippe Portier.


  • Résumé

    Une bourgeoisie libérale, une paysannerie conservatrice, une aristocratie fière, une Eglise révérée, une population ouvrière nombreuse : Landerneau est laboratoire des recompositions du théologique et du politique. La thèse, inspirée par une sociologie historique du politique, analyse les stratégies d’alliance des élites landernéennes, laïques et religieuses, dès l’installation du suffrage universel et jusqu’aux années d’une mutation de l’espace public. A partir d’élites qui pratiquent ordinairement la foi catholique et acquièrent des responsabilités politiques, nous mettons au point une catégorie peu étudiée et définie, celle du « catholicisme bourgeois ». Les querelles qui opposent la paroisse à la municipalité contribuent à l’institutionnalisation d’une opinion catholique, bientôt adossée à un parti catholique à l’idéologie intransigeante, opposée à celle qui alimentait le paradigme catholique bourgeois. Nous insistons ensuite sur le ralliement, prudent et opportuniste, de la bourgeoisie au catholicisme social intransigeant et son inscription dans un bras séculier commandé désormais par les prêtres locaux et allié, de gré ou de force à la démocratie chrétienne, cette troisième voie missionnaire teintée d’un cléricalisme populaire. L’effroi en face de la militance socialiste moderne des milieux ouvriers rassemble ce parti conservateur fait de notables plus ou moins libéraux et de démocrates-chrétiens intégralistes. Nouvelle brisure au sein des droites, au fur et à mesure que les revendications subjectivistes pénètrent jusqu’au sein de l’institution romaine. Les militants de l’Eglise missionnaire, (re)venus de la démocratie chrétienne, empruntent à la modernité libérale son vocabulaire et au socialisme ses idéaux. C’est comme si l’on avait affaire, par des routes inattendues et en dépit d’origines singulièrement différentes, à une reviviscence d’un catholicisme bourgeois, à une distanciation à nouveau revendiquée du fidèle aux commandements de son Eglise

  • Titre traduit

    Bourgeois, clerics and workers : religion and politics in Landerneau, Brittany (19th-20th centuries)


  • Résumé

    A liberal and educated middle class, a conservative peasantry, a proud aristocracy, a venerated Church, a large working-class population; these are the forces present which make the town of Landerneau an exemplary case-study of the reconfiguration of the doctrine and politics of the era. The present thesis, using the methods of historical political-science, sets out to analyze the strategic alliances among Landerneau’s secular and religious elite groups, from the instauration of universal, male suffrage right up to periods when the public sphere seemed to demonstrate a wholly new face. Based on the Landerneau elites’ very ostensible Catholic faith, and our examination, in the first part of this thesis, of all its political and religious implications, we employ the all-too-ignored category of “bourgeois Catholicism”, a theme derived from the work of Emile Poulat. The intense quarrels, which oppose the parish to the town hall, contribute to the formation of ‘Catholic opinion’, soon exemplified by a Catholic party and value system particularly at odds with a more classic, Catholic-bourgeois framework. In the second part, we explore how the broader middle class prudently and pragmatically coalesces with the more intransigent Catholic social movement, effectively a political force controlled by local clergy, thus joining the Christian Democratic side of politics. This political choice of ‘clerical populism’ was unusual for the middle classes, more accustomed to traditions of independence. The real fear of working-class, socialist militancy thus cements a new conservative party bringing together diverse social forces ranging from more or less liberal vested-interests to clerically-influenced democrats. In essence, we explore the new cleavages within the broad Right as new temporal concerns touch even the Holy See. The proponents of the new campaigning Church draw on their Christian Democrat roots, on the language and even the ideas of contemporary liberal and socialist perspectives. In a sense, we witness the surprising revival, by strange paths and from varied origins, of a certain ‘bourgeois Catholicism’ and its concomitant claim to a greater degree of autonomy from the authority of the formal Church

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (896 f)
  • Annexes : Bibliogr. f.859-880.Référ. bibliogr. Index

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Centre.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2010/18/1
  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Centre.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGRENN2010/18/2

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Université de Bordeaux. Direction de la Documentation. Bibliothèque Universitaire Droit, science politique,économie.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : MFT 1089
  • Bibliothèque : Université de Rennes 1. Service commun de la documentation. BU Centre.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TGFRENN2010/18
  • Bibliothèque : Université Toulouse 1 Capitole. Service commun de la documentation. Bibliothèque de la Manufacture des tabacs.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : GM1201-2010-15
  • Bibliothèque : Fondation nationale des sciences politiques. Bibliothèque.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.