Estimation de l'incidence de l'infection par le VIH en France à l'aide d'un test biologique d'infection récente

par Stéphane Le Vu

Thèse de doctorat en Épidémiologie et intervention en santé publique

Sous la direction de Laurence Meyer.

Soutenue en 2010

à Paris 11 , en partenariat avec Université de Paris-Sud. Faculté de médecine (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne) (autre partenaire) .


  • Résumé

    La connaissance de l'incidence de l'infection par le VIH est cruciale pour appréhender la dynamique de l'épidémie de VIH/sida, afin de mesurer les besoins en termes de prévention ou l'impact des interventions pour contrôler cette maladie. Cependant, les méthodes classiques d'estimation sont difficiles à mettre en oeuvre pour estimer l'incidence de cette infection. Une nouvelle approche d'estimation, reposant sur la caractérisation, par un test biologique, d'individus récemment infectés parmi une population de personnes séropositives a été proposée au milieu des années 1990. Cette approche présente l'avantage de pouvoir fournir une estimation d'incidence à partir d'un échantillon constitué à un moment donné de personnes diagnostiquées, sans suivi longitudinal. En France, la surveillance des diagnostics d'infection par le VIH par l'institut de veille sanitaire a intégré, dès sa mise en place en 2003, l'utilisation d'un test d'infection récente. Cette thèse a pour objectif d'estimer, par cette nouvelle approche, l'incidence de l'infection par le VIH en France à partir des données de surveillance des diagnostics et de la caractérisation de l'infection récente. Une première partie consiste en une revue des méthodes d'estimation basées sur la mise en évidence de marqueurs biologiques de l'infection récente. La deuxième partie est consacrée à la calibration du test d'infection récente utilisé en France à partir d'un échantillon de référence de patients suivis dans le cadre de cohortes. La troisième partie fournie les estimations d 'incidence en population en France. Le développement de cette méthode d'estimation contribue à mieux décrire la dynamique de transmission du virus en France dans les différents groupes de population, afin de mieux cibler la prévention


  • Résumé

    Knowledge of HIV incidence is essential to provide a timely picture of the HIV epidemie, in arder to target and evaluate prevention efforts. However, current methods of HIV incidence estimation can hardly provide data on current transmission patterns. A new approach based on biological procedures that discriminate recent from long-standing HIV infection has been developed since the mid 1990s. Its major advantage is that it can provide incidence estimates from a single population sample without the need for a longitudinal follow-up. The French national HIV/AIDS case reporting system has included aroutine testing for recent infection since its debut in 2003. The objective of this PhD thesis is to estimate population-based HIV incidence in France by using HIV case reporting data and results from recent infection testing. Its first part is a review of laboratory-based methods for HIV incidence estimation. The second part is dedicated to the calibration of the test for recent infection used in France using a reference sample of population. The third partis giving estimates of population-based HIV incidence in France. Based on this new method applied at a national scale, HIV incidence will be tracked over time in arder to monitor the HIV transmission dynamics in the various risk groups of the population and to better target prevention

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (152 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 98-109

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Paris-Sud (Le Kremlin-Bicêtre, Val-de-Marne). Service Commun de la Documentation. Section Médecine.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : TD/2010T013
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.