Le sens en partage. Les outils linguistiques et approches théoriques de la signification [fin XIXe- XXe siècles]

par Valentina Bisconti

Thèse de doctorat en Sciences du langage

Sous la direction de Christian Puech et de Rosalba Guerini.

Soutenue le 08-12-2010

à Paris 3 en cotutelle avec l'Università del Salento (Italie) , dans le cadre de École doctorale Langage et langues (Paris) , en partenariat avec Equipe d'histoire des théories linguistiques (Paris) (laboratoire) .


  • Résumé

    La tension constante qui s’instaure entre dictionnaires et approches théoriques de la signification s’avère une dynamique majeure de l’histoire et de l’historicité des idées linguistiques. Il s’agit dès lors de faire ressortir la perméabilité, les effets de continuité et les ruptures éventuelles entre les dictionnaires en tant qu’outils linguistiques et les approches théoriques qui se penchent sur le sens. La période retenue permet de suivre, sur le moyen terme, les formes de cette interaction. Il s’agit, dans un premier temps, de voir comment la lexicographie monolingue française de la seconde moitié du XIXe siècle contribue à la promotion du sens au rang d’objet d’étude. En effet, le dictionnaire s’avère un lieu heuristique révélateur des problèmes théoriques que pose la description sémantique. À partir des matériaux empiriques collectés dans le cadre de cette description de la langue, les linguistes de la fin du XIXe siècle cherchent à parvenir à une synthèse des observations. Une relecture du débat qui se développe autour de l’institutionnalisation de la sémantique au XIXe siècle permet de montrer, dans un deuxième temps, que les dilemmes du lexicographe sont susceptibles d’aboutir à des impasses théoriques. Néanmoins, les failles repérées dans les outils linguistiques sollicitent la réflexion et lui suggèrent de nouvelles hypothèses. Dans un troisième temps, il s’agit de retracer, au cours du XXe siècle, la dispersion de l’interaction entre dictionnaires et approches théoriques du sens et ce, dans des horizons de recherche différents qui adoptent l’outil linguistique comme modèle de la langue, de la compétence sémantique ou comme terrain d’expérimentation.

  • Titre traduit

    Sharing meaning. Linguistic tools and theorical approaches to siginification end 19th-20th century


  • Résumé

    The constant strain between dictionaries and theoretical approaches to signification proves to be one of the major dynamics of the history and the historicity of linguistic ideas. Hence what matters is to bring out the permeability, the effects of continuity and the possible breaking points between dictionaries as linguistic tools and the theoretical approaches that look into meaning. The period considered here provides an understanding of the various forms of this interaction in the medium term. First, this study shows how French monolingual lexicography in the second half of the 19th century contributes to making meaning an object of study. As a matter of fact dictionaries prove to play a heuristic role which reveals the theoretical problems raised by semantic description. From the empirical evidence collected in the context of that description of language, late 19th-century linguists seek to come to a synthesis of observations. A new reading of the debate surrounding the institutionalization of semantics in the 19th century then shows that a lexicographer’s dilemmas are likely to end up in theoretical deadlocks. Nevertheless, the faults found in linguistic tools trigger off further reflection and suggest new hypotheses. Finally, this study aims to trace back the dissipation of the interaction between dictionaries and theoretical approaches to meaning, during the 20th century, thanks to different research perspectives which take on linguistic tools as the model for language, for semantic competence, or as an experimental field.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université Sorbonne Nouvelle. Direction des Bibliothèques Universitaires. Bibliothèque numérique.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.