Une étude inter-langue d'un phénomène d'illusion dans la communication verbale : le cas de l'épenthèse vocalique

par Erika Oliveira

Thèse de doctorat en Sciences cognitivesSciences cognitives

Sous la direction de Emmanuel Dupoux et de Edson E. Zampronha.

Soutenue en 2005

à Paris, EHESS en cotutelle avec l'Université catholique de Sao Paulo .


  • Résumé

    L'épenthèse perceptive est la perception illusoire d'une voyelle inexistante dans le stimulus sonore. Dans ce travail nous étudions ce phénomène en portugais brésilien, européen et en japonais. Notre objectif initial est de mettre en évidence ce phénomène chez des locuteurs de chacune des langues précédentes. Ensuite, nous affinerons notre étude avec des sujets monolingues et bilingues, brésiliens et japonais. Nos analyses prouvent que l'épenthèse perceptuelle est présente chez les locuteurs du japonais et du portugais brésilien mais pas chez les locuteurs du portugais européen. Ces résultats nous permettent d'affirmer que l'épenthèse perceptuelle est un phénomène phonétique et non le résultat des propriétés orthographiques, lexicales ou grammaticales de la langue. De plus, l'étude des sujets bilingues permet des conclusions concernant la plasticité : la langue la plus utilisé a plus d'influence sur la voyelle épenthétique perçue que la langue maternelle.

  • Titre traduit

    A cross-linguistic study of a perceptual phenomenon in verbal communication : the case of vowel epenthesis


  • Résumé

    Perceptual epenthesis is the illusory perception of a vowel absent of the speech stream. In this work, we study this phenomenon with speakers from Brazilian Portuguese, European Portuguese and Japanese. Our main purpose is to collect evidence of this phenomenon with speakers of each of the preceding languages. We then refine our analysis distinguishing between monolingual and bilingual subjects of Brazilian Portuguese and Japanese. We show that Brazilian Portuguese and Japanese speakers exhibit perceptual epenthesis whereas European Portuguese speakers do not. These results allow us to conclude that perceptual epenthesis is a phonetically based phenomenon that is not the result of orthographic, lexical or grammatical properties of the language. Moreover, as regards plasticity issues, the study of bilingual subjects show that the language used most often influences the choice of the epenthtic vowel more than the maternal tongue.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 1 vol. (180 f.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. f. 138-148

Où se trouve cette thèse\u00a0?