Angelus Silesius ou le discours contre la méthode

par Isabelle Flipo-Agneray

Thèse de doctorat en Philosophie

Sous la direction de Michel Meslin.

Soutenue en 2004

à Paris 4 .


  • Résumé

    Dernier héritier de la mystique allemande, Angelus Silesius se trouve au confluent de la théologie négative et de la recherche spirituelle du 17ème siècle. Dans une Europe en plein développement technique et culturel, confrontée à une crise de civilisation et des valeurs, freinée dans son élan de modernisation par des intérêts idéologiques contradictoires, bouleversée par la science et les nouvelles cosmologies, la spiritualité silésienne apparaît comme un contre discours à l'envers de toute forme d'extrémisme tant en politique qu'en religion. Parole de tolérance à l'encontre des dogmatismes de son temps et de l'esprit de système, la sagesse d'Angelus Silesius, parfois passionnelle, toujours passionnante, ne propose ni recette ni méthode pour atteindre la vérité. C'est en renonçant à ce projet de maîtrise de l'univers qui impose de penser l'homme en guerre contre Dieu ou contre lui-même, que la pensée de l'Ange de Silésie défend non pas l'ordre établi, mais enseigne à chacun de suivre les intuitions de sa sensibilité. Ainsi préférant les impasses du Progrès à ses illusions, et refusant d'introduire du déterminisme dans la connaissance du divin, l'œuvre de Silesius ne prétend affranchir l'homme ni du corps ni de l'esprit. Mais voyant en l'homme d'abord et avant tout un être de désir, c'est en assumant pleinement sa nature que le penseur lui apprend à cheminer vers une authentique liberté.

  • Titre traduit

    Angelus Silesius or discourse against the method


  • Résumé

    Angelus Silesius, the last heir german mysticism, was at the convergence of 17th century negative theology and spiritual research. In a Europe in the middle of technical and cultural development, confronted by a crisis of civilisation and values, its modernisation deliberately curtailed by contradictory ideological interests, disrupted by science and the new cosmologies, silesian spirituality appeared as a counter-discourse to all forms of extremism, political or religious. The word of tolerance in opposition to the dogmatism of the time and the spirit system, the wisdom of Angelus Silesius, sometimes passionate, always fascinating, offered neither a formula nor a method for getting to the truth. It was by abandoning the plan to master the universe, forcing one to think that Man was at war with God or with himself, that the Angel of Silesia's belief defends not the established order, but rather teaches each person to follow the intuition of his consciousness. Preferring the impasses of Progress to his illusions, and refusing to introduce determinism in divine knowledge, the work of Silesius does not claim to liberate Man, nor his body nor his spirit. But seeing in Man, first and foremost, a being of desire, it is by assuming fully his nature that the thinker teaches him to make his way to real freedom.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 2 vol. (562 p.)
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : 365 références bibliographiques

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Serpente.
  • Consultable sur place dans l'établissement demandeur
  • Cote : BUT 5844/1-2
  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Faculté des Lettres. Bibliothèque du Centre de recherches Lenain de Tillemont sur le christianisme ancien et l'Antiquité tardive.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : CM 221

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Bibliothèque interuniversitaire de la Sorbonne. Fonds général.
  • Non disponible pour le PEB
  • Cote : MC 7569
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.