Magnétisme structural dans les chaînes de chevauchement-plissement : dévelopements analytiques et exemples d'utlisation dans les Corbières

par Christine Souque

Thèse de doctorat en Science de la terre. Géologie

Sous la direction de Dominique Frizon de Lamotte.

Soutenue en 2002

à Cergy-Pontoise .


  • Résumé

    L'anisotropie de susceptibilité magnétique (ASM) est un outil couramment utilisé pour définir des directions de raccourcissement car il est efficace même lorsque la déformation est trop faible pour être macroscopiquement visible. Nous nous intéressons ici à la réponse de l'ASM à un polyphasage, qu'il soit lié à des directions de raccourcissement successives distinctes ou à la succession de la déformation par raccourcissement parallèle aux couches (LPS) et de celle liée au plissement. Pour ce, un échantillonnage a été effectué dans l'avant-pays pyrénéen, dans différentes positions structurales du pli de Lagrasse (Corbières, France) et dans les différentes écailles du duplex de la Cagalière, structure hectométrique située au cœur du pli de Lagrasse. Toutes ces structures se sont mises en place sous deux directions de raccourcissement successives. L'ASM mesurée régionalement est l'anisotropie tectonique précoce liée au LPS dans la première direction de raccourcissement, elle n'est pas modifiée par la seconde direction et n'est que simplement cisaillée lors de la mise en place du pli. Toutefois, celle-ci est très différente à proximité des chevauchements et sans signification simple à priori. L'utilisation d'un traitement thermique sur ces sites nous a permis de décrypter l'anisotropie tectonique précoce liée au LPS et ainsi de retrouver les informations sur la première direction de raccourcissement subie et les rotations autour d'un axe vertical enregistrées depuis. L'anisotropie précoce n'est donc pas effacée, mais simplement masquée par des recristallisations ultérieures et cette technique s'est révélée efficace pour différents faciès. En retour, ces données nous ont permis d'interpréter le duplex comme une structure d'arrêt de la propagation latérale du chevauchement de Lagrasse, et de situer chronologiquement la mise en place du duplex entre l'arrêt de cette propagation et le transfert du glissement sur un chevauchement hors-séquence.


  • Résumé

    Anisotropy of magnetic susceptibility (AMS) is commonly used to define shortening directions because it is efficient even if strain is too weak to be macroscopically visible. We focus here on ASM results from an area that has endured polyphased strain, either linked to two distinct and successive shortening directions, or to succession of layer parallel shortening (LPS) and folding. In this way, a sampling has been performed in the Pyrenean foreland, in different structural positions of the Lagrasse fold (Corbières, France) and in the different sheets of the "La Cagalière" duplex, hundred of meters scale structure in the depths of the Lagrasse fold. These structures were emplaced in two successive shortening directions. Early tectonic anisotropy connected to LPS in the first direction is recorded by AMS. It is not altered by the second one and is only sheared during folding. Nonetheless, AMS is really different close to thrusts and without any simple meaning at first sight. The use of a thermic treatment on specimens from these sites allowed us to decipher the early tectonic anisotropy due to LPS. This showed us information about the first shortening direction underwent and rotations about vertical axis recorded since then. The early anisotropy is thus not erased but only masked by later crystallizations. Thermic treatment seems to be valid in different facies. By return, these results allowed us to interpret the duplex as a stopping structure of the lateral propagation of the Lagrasse fold thrust, and to chronogically place the duplex emplacement between this stopping and the sliping transfer on an out-of-sequence thrust.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe sous forme papier

Informations

  • Détails : 333 p.
  • Notes : Publication autorisée par le jury
  • Annexes : Bibliogr. p.191-201.

Où se trouve cette thèse\u00a0?

  • Bibliothèque : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque universitaire des Cerclades.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : TS CERG 2002 SOU
  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Laboratoire Géoazur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2002-SOU01
  • Bibliothèque : Observatoire de la Côte d'Azur. Laboratoire Géoazur. Bibliothèque.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : T2002-SOU02

Cette version existe également sous forme de microfiche :

  • Bibliothèque : Sorbonne Université. Bibliothèque de Sorbonne Université. Bibliothèque Géosciences et environnement.
  • Disponible pour le PEB
  • Cote : 02 CERG 0155
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.