GENRE ET NATURE URBAINE Comment l’action publique articule végétalisation des villes et égalité de genre ?

by Elsa Koerner

Thesis project in Sociologie, demographie

Under the supervision of Philippe Boudes.

Ongoing thesis at Rennes 2 , under the authority of Sociétés, Temps, Territoires , in a partnership with Espaces et Sociétés (equipe de recherche) since 04-12-2018 .

  • Alternative Title

    Gender and urban nature : how does public action articulate the policies of greening the city and achieving gender equality locally ?


  • Abstract

    This doctoral thesis questions the challenges that gender equality and greening’ policies pose to local administrations, as these policies encourage mainstreaming and cross-cutting in a context of sectorial organisation of skills in French cities. The research will therefore be based on sociology of public action, environmental social sciences and gender studies. The question we are raising is how environmental policies and policies towards gender equality share urban space. Hence, the thesis will provide insights on the way the production of cities evolve and also how their definition in itself changes. Since scholars, except in development studies, have limited themselves to a separated approach of these issues, this thesis will cross-over the beliefs and strategies of the actors involved in the production of cities in France. Three main objectives guide our doctoral work. Firstly, studying the production of cities by the actors who work on policies of gender equality and greening will contribute to the identification of those who do the public action and help portraiting their ways, their interactions and interchanges. Secondly, such a study analyses the ways those actors think of the city, its inhabitants, themselves and how they perceive nature and gender. Thirdly, researching the results of those policies, the evolutions in social practices in the city, the impediments and conflicts faced by the actors of those policies will give us an understanding of the territorialisation of public policies for gender equality and the greening of cities.


  • Abstract

    Ette thèse interroge la transversalité et l'interpénétration des secteurs de compétence des villes françaises face aux mutations des enjeux et des modalités de l'action publique, à travers la question des politiques d'égalité de genre et de végétalisation. Elle mobilise le cadre théorique de la sociologie de l’action publique et les sciences sociales de l’environnement comme les études de genre à cet effet. La problématique que nous soulevons est celle du partage de l’espace urbain entre les politiques environnementalistes et les politiques en faveur de la réduction des inégalités de genre. Ainsi formulé, ce projet vise à éclairer les évolutions de la production des villes et donc de leur définition-même. Alors que la recherche s'est limitée à étudier ces sujets de façon séparée, hormis en sociologie du développement, cette thèse mettra en lumière les représentations croisées et les stratégies des acteurs et actrices de la production de la ville dans le contexte français. Trois objectifs principaux guident le travail de recherche. D’abord, étudier la production de la ville par des acteur·ices des politiques publiques liées au genre et à la nature urbaine contribuera à faire le profil de celles et ceux qui font l'action publique et de répertorier et analyser leurs manières de faire, leurs interactions et échanges. Une telle étude vise ensuite l'analyse des représentations de la ville, des citadin·es, de soi, de la nature et du genre des acteur·ices interrogé·es. Enfin, étudier les effets de ces politiques, les évolutions des pratiques de la ville, les blocages et conflits par rapport aux objectifs visés permettra de comprendre la territorialisation des politiques publiques de réduction des inégalités de genre et de végétalisation.