Expression de la sensorialité dans le discours spécialisé construit autour du chocolat en contexte équatorien

by Angélica Cahuana Velasteguí

Thesis project in Sciences du langage

Under the supervision of Laurent Gautier.

Ongoing thesis at Bourgogne Franche-Comté , under the authority of École doctorale Lettres, Communication, Langues, Arts (Dijon ; Besançon ; 2017-....) , in a partnership with Centre Interlangues (laboratoire) and Modèles et Discours (equipe de recherche) since 01-10-2018 .

  • Alternative Title

    Expression of sensoriality in the specialized discourse built around chocolate within an Ecuadorian context.


  • Abstract

    Producing a discourse to share an emotion or express a feeling requires the interlocutor to frame situated discursive strategies as well as in a specific communicative situation as in a particular language-culture. This study on specialized language in Ecuadorian context focus on speakers and the strategies they build to express their emotions while tasting specific products. Indeed, various interrogations arise such as: “Does a specific textual genre exist to describe the procedure and the discursive prototype of a tasting praxis?”; the one regarding the link between a discursive production and the speaker identity who uses different lexicons and grammars to talk about a specific product: “Do experts and consumers follow the same discursive strategies?”; the one regarding a situated terminology: “How do social representations and discursive praxis affect the involved speaker contributions?”. Indeed, these interrogations should help to characterise the expression of the sensoriality situated in a specific professional context – tasting in Spanish language within an Ecuadorian culture – while offering a scientific interpretation of terminological choices used as sensory and hedonic descriptors which include an emotive dimension. Therefore, this study is grounded in the cognitive semantics, corpus linguistics, and textometric analysis theoretical frameworks where discursive practices are representative of sociocultural praxis. The suggested methodology uses computer-based and data-mining tools proper to natural language processing applied to the three followed corpora: 1.- The corpus of diachronic texts built on the compilation of the last ten years specialised media written production which allows to identify the current descriptors used to describe the perceived feelings and emotions while tasting a chocolate bar. 2.- The corpus built on speakers' texts they produce when they share their own descriptors conceptualisation and meaning. This corpus will be compiled without any contact with the product – the chocolate – in order to focus on the cognitive dimension of the selected descriptor social representation. 3.- And the corpus built on spoken productions where these descriptors are in discourse to express the perceived feelings and emotions while tasting a chocolate bar. The analysis of these different corpora offers an authentic research topic which is representative of speakers' perceptions when they set up their discursive strategies to share an emotion or express a feeling. This method allows a qualitative interpretation on the basis of a quantitative data analysis in order to suggest a description of different expression strategies of sensory experience. Beside these corpus compilations, filling a questionnaire before the tasting session allows the speakers' characterisation and the data collection about the social representation they could mobilise in their discursive choices. Beyond the compilation of an unseen corpus and its discursive analysis, this study is of interest to provide a study on the strategies in use to express emotions and feelings in a tasting context, hence it offers a description of a specialized discourse genre which could improve the produced discourse to address potential consumers.


  • Abstract

    Transmettre une émotion ou exprimer une sensation par le discours nécessite de l'interlocuteur qu'il construise des stratégies discursives situées aussi bien dans une situation de communication spécifique que dans une langue-culture particulière. Cette étude sur les langues de spécialité en contexte équatorien met l'accent sur le locuteur et les stratégies qu'il met en place pour exprimer ses émotions pendant une session de dégustation. En effet, plusieurs interrogations se posent dont celle de la caractérisation d'un genre discursif lié à une praxis sociale : « Existe-t-il un genre de discours dont le protocole de création et le prototype discursif seraient spécifiques à la dégustation ? » ; celle d'une production discursive liée à l'identité de son locuteur utilisant différents lexiques-grammaires pour communiquer sur un même produit : « Les experts et les consommateurs utilisent-ils les mêmes stratégies discursives ? » ; celle d'une terminologie située : « Comment les représentations sociales et les pratiques discursives modulent-elles les contributions des locuteurs impliqués ? ». En effet, ces interrogations doivent permettre de caractériser l'expression de la sensorialité située dans un contexte professionnel spécifique - la dégustation en espagnol dans la culture équatorienne - tout en proposant une lecture scientifique des choix terminologiques utilisés comme descripteurs sensoriels et hédoniques incluant une dimension émotionnelle. Cette recherche s'inscrit donc dans le cadre théorique de la sémantique cognitive, de la linguistique de corpus et de l'analyse textométrique des pratiques discursives représentatives de praxis socioculturelles. La méthodologie proposée utilise les outils informatiques et la technique de fouille de texte propres au traitement automatique des langues appliquée au trois corpus suivants. 1. La compilation d'un corpus de textes diachroniques à partir de la production écrite de la presse spécialisée des dix dernières années dans lequel seront identifiés les descripteurs actuellement utilisés pour décrire les sensations et les émotions qui peuvent être perçues lors de la dégustation d'un carré de chocolat. 2. La compilation d'un corpus de textes produits par les locuteurs s'exprimant sur la conceptualisation et la signification qu'ils possèdent de ces mêmes descripteurs. Ce corpus sera compilé sans contact avec le produit – le chocolat – de façon à mettre l'accent sur la dimension cognitive de la représentation sociale des descripteurs sélectionnés. 3. Et la compilation d'un corpus de textes à partir de productions orales visant la mise en discours de ces descripteurs pour exprimer des émotions et des sensations perçues lors d'une session de dégustation de chocolat. L'analyse de ces différents corpus offre un objet d'étude authentique et représentatif de la perception que peut avoir le locuteur lorsqu'il met en place des stratégies discursives visant à communiquer une émotion ou exprimer une sensation. Cette méthode permet une interprétation qualitative à partir d'une analyse quantitative de données authentiques de façon à proposer une description des différentes stratégies d'expression de l'expérience sensorielle. Parallèlement à la constitution de ces corpus, l'application d'un questionnaire avant la session de dégustation permet de caractériser le locuteur et de collecter des informations sur les représentations sociales qu'il pourrait convoquer dans ses choix discursifs. Au-delà de la constitution d'un corpus inédit et de son analyse discursive, cette recherche présente l'intérêt de proposer une étude des stratégies utilisées pour exprimer les émotions et les sensations dans un contexte de dégustation, elle permet ainsi d'offrir une description d'un genre discursif spécifique qui peut apporter des améliorations au discours produit pour s'adresser aux consommateurs potentiels.