Les services à boire dans les mobiliers funéraires indigènes de la Basilicate et des Pouilles (VII-IV siècle avant J.-C.)

by Maria pina Garaguso

Thesis project in Sciences de l'antiquité : histoire, archéologie, langues et littératures

Under the supervision of Stéphane Verger and Massimo Osanna.

Ongoing thesis at Paris Sciences et Lettres and the jointly supervising institution l'Università degli Studi di Napoli Federico II , under the authority of École doctorale de l'École pratique des hautes études (Paris) , in a partnership with Archéologie et philologie d'Orient et d'Occident (Paris) (laboratoire) and École pratique des hautes études (Paris) (établissement de préparation de la thèse) since 31-08-2017 .

  • Alternative Title

    Drinking vessels in the indigenous grave-goods in Basilicata and in Apulia (VII-IV century B.C.)


  • Abstract

    The project is to give a general image of all the necropolises investigated in Basilicata and in Apulia in the period between VII and IV sec. B.C. Through the reasoned analysis of the material data it allows to propose some features of interpretation on the strategies that the different components of the community have chosen for representing them and to advance hypothesis on the interference of the Greeks in the indigenous communities. Particularly the study will assemble it on the analysis of the grave goods, to try to reconstruct the funeral ideology of a community and, therefore, to offer a picture of the society that is investigated. The funeral evidence, in fact, often constitutes the only available documentation, in fact the reading of the necropolises is considered a privileged field of search in archaeology. The picture of the knowledges on the indigenous is, therefore, constituted in wide measure on grave goods, particularly as it regards the behaviours related to elite of the society.


  • Abstract

    Le projet de recherche a comme objectif de fournir une vue d'ensemble de toutes les nécropoles explorées à Basilicate et dans les Pouilles dans la période comprises entre le VIIe et le IVe siècle av. J.-C., puisque, à travers l'analyse raisonnée des données matérielles, il sera possible de proposer des traits interprétatifs concernant les stratégies que les différentes composantes de la communauté ont choisi pour se représenter, et d'avancer des hypothèses concernant l'impact des réalités allochtones au sein des communautés locales. L'étude se concentrera en particulier sur l'analyse des mobiliers funéraires, pour essayer de reconstruire l'idéologie funéraire d'une communauté et, par conséquent, de constituer un cadre de la société dont il est question. Les données funéraires, en effet, constituent souvent la seule documentation disponible, d'où le fait de considérer les nécropoles comme des terrains privilégiés de recherche dans le domaine archéologique. Ainsi, le cadre des connaissances portant sur les peuples indigènes est en grande partie constitué de mobiliers funéraires, tout particulièrement pour ce qui concerne les comportements relatifs aux figures qui se placent au sommet de la société.