Les plages entre altération physique et représentations, les pratiques de réaménagement et résilience : l'exemple des plages du golfe du Lion (Vias, Agde et Marseillan)

by Soumaya Bahroun

Doctoral thesis in Geographie

Under the supervision of Georges Gay and Jean-Marie Miossec.

defended on 25-06-2018

in Lyon , under the authority of École doctorale Sciences sociales (Lyon) , in a partnership with Université Jean Monnet (Saint-Étienne) (Etablissement opérateur d'inscription) and Environnement, ville, société (Rhône) (laboratoire) .

Thesis committee President: Michel Desse.

Thesis committee members: Georges Gay, Jean-Marie Miossec, Sylvain Pioch, Céline Chadenas.

Examiners: Sylvain Pioch.

  • Alternative Title

    Beaches between physical alteration and representations, redevelopment practices and resilience : the example of Gulf of Lion beaches (Vias, Agde and Marseillan)


  • Abstract

    Rising sea levels and coastline recession have become a major issue about which society requires knowledges and solutions. The shorelines most threatened are low seacoasts which are both places of century-old traditions of coastal protection and localities exploited for tourism attracted by their beaches. This material and social vulnerability explains our choice of three municipalities: Vias, Agde and Marseillan (France, Gulf of Lion). These cases highlight features that permit pertinent observations on the subject. Erosion and coastal flood have shaped their landscape and planning. Can socioeconomics systems adapt to this new vulnerability? Resilience is the capacity to anticipate, react and bounce back after a disturbance. This approach allows us to understand how local communities react to vulnerability and plan new forms of resilience and adaptation. We use semi-structured interviews to build monographs and contrast theoretical resilience against real life experiences. These three territories are used to gather empirical knowledge in order to clarify the issues at stake and the need to abandon the concentration of activities on shorelines. Finally, we discuss how a new approach known as integrated coastal zone management; can overcome the complexity of the real situations encountered and underpin solidarity between all the stakeholders. Using a more versatile system, integrated coastal zone management, can help to maintain activities, limit conflicts of interest between public and private stakeholders and strengthen their mutual trust.


  • Abstract

    La question de la remontée des niveaux marins et du recul du trait de côte est aujourd'hui une préoccupation de premier ordre face à laquelle les sociétés sont en attente de connaissances et de propositions. Or, les littoraux les plus menacés, les côtes basses, sont d'une part le siège de pratiques séculaires, de "défense contre la mer" et ont, d’autre part, été investis dans une période récente par des activités touristiques tournées vers l'exploitation des plages. Cette vulnérabilité physique et sociale explique notre choix pour les littoraux correspondants aux trois communes de Vias, Agde et Marseillan (golfe du Lion). Ces terrains réunissent un ensemble de caractéristiques qui en font un terrain laboratoire propice à l’observation et au traitement de cette problématique. L’érosion et la submersion marine ont marqué l’espace et les paysages de ces territoires. Face à cette situation de vulnérabilité se pose la question de l'adaptation des systèmes socio-économiques qui se sont développés dans ces espaces et de la résilience des territoires. La résilience désigne la capacité à anticiper, à réagir et à rebondir après un événement perturbateur. Cette approche nous permet de comprendre comment la société locale réagit face à des situations de vulnérabilité et comment se construisent les capacités d’adaptation et de résilience dans sa dimension territoriale. L’approche monographique est mobilisée dans notre travail à partir des entretiens semi-directifs, l’objectif est de confronter la notion théorique de la résilience des territoires à sa réalité pratique. À travers, ces trois territoires, il s’agit d’apporter des connaissances empiriques afin de décrypter les enjeux et révéler un modèle de développement axé sur la littoralisation des activités. Nous proposons à la fin de ce travail une nouvelle démarche, la Résilience Intégrée de Zones Côtières (RIZC), pour dépasser la complexité du réel et entretenir les solidarités entre tous les acteurs concernés. La RIZC permet de maintenir un niveau d’activité à l’aide des capacités de la souplesse du système afin de limiter les conflits d’intérêts entre public et privé et renforcer leur confiance mutuelle.

Consult library

Version is available

Where is this thesis?

  • Library : Université Jean Monnet. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.