Les enjeux du regard dans l’œuvre d’Ana Clavel : une écriture des corps du désir

by Natalia Plaza-Morales

Doctoral thesis in Etudes hispanophones - Cergy

defended on 29-06-2018

in Cergy-Pontoise and the jointly supervising institution l'Universidad de Salamanca (Espagne) , under the authority of École doctorale de droit et sciences humaines (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) , in a partnership with AGORA (Cergy-Pontoise, Val-d'Oise) (laboratoire) .

  • Alternative Title

    The Effects of the Gaze in Ana Clavel's work : an Essay on Bodies of Desire


  • Abstract

    This thesis explores the transgression and sheds light on the mechanisms of scopic drive in the plastic and literary work by Ana Clavel, as well as by other Latin American contemporary authors: Mario Bellatin, César Aira and Jorge Alberto Gudiño, with whom we are going to establish an aesthetical similarity of their writing styles. The pulsional domain, such as it is studied through the literature, lies into a psycho-analytical tradition that targets the clarification of the concept of desire. At the heart of this work, built around the stakes of the « gaze » which takes hold of the dolls’ artificial bodies and the desire’s writings, we are analyzing the evolution of the body’s aesthetics. Ana Clavel, in her corpus, introduces three different dimensions of it: the pulsional body, the artificial body and the gendered body. Through the reading of these texts, we figure out that the bodies imprison themselves into an intelligible reality that leads us to an asphyxiating conventionality. In this perspective, we are going to redesign a philosophy of desire’s bodies which contributes to destabilize our way of thinking about dichotomies (corporal, generic and linguistic) through the implementation of mechanisms such as transgression and metaphor. Our approach tries to shed light on the psychoanalytical scopic drive’s enigma and its applications in an aesthetical perspective that brings the literature closer to the psychoanalysis: how do the desire’s writings and the literary creation reinvent themselves through the issues of certain avant-garde movements? At which extent does the contemporary reader perceive these mechanisms, and at which extent can their own gaze be transformed? Drive is an unstoppable force that brings together dualities, introduced as antagonistic, which can be harmonized in a transgressive reading. Ricœur’s ideas and his metaphor can be perceived as connected to Lacan’s and his scopic drive’s category, while approaching to Barthes’ reflections about the domain of enjoyment. According to our analysis, the mechanism of gaze (seen as an aesthetic-semantic artifice) allows a poetical expression of the desire that rethinks the spaces and the notion of boundary: the imaginary, organized as a language, and the textual reality that, according to Lacan, escapes the representation of another parallel reality and matches the impossibility of pleasure. Our interpretations lead us to draw the deployment of an evolution towards the idea of a “neutrality” of the bodies, which concretizes an otherness which transforms realities until then thought as opposite, such as the body’s biology and a corporality that reconciles linguistic categories like the reticence and the shamelessness through the metaphor with the scopic drive. During this thesis, the works of Elisabeth Badinter, Pierre Bourdieu and Françoise Héritier echo a possible evolution of social and generic categories in the domains of art and literature. Thanks to the heritages of avant-garde we are provided with the means to decrypt, as readers and beyond the formalized language, a new reality where the enigma of scopic drive proposes to reconcile the opposites. Art and literature host some real engines of reflection, that reconsider the inertia where the binarism holds us and lead us to contemplate the hypothesis of a neutrality which is source of creativity, containing on its own the essence of an artistic revolution that redesign the alterity.


  • Abstract

    Cette thèse explore la transgression et la mise en lumière des mécanismes de la pulsion scopique dans l’œuvre plastique et littéraire d’Ana Clavel ainsi que d’autres auteurs latino-américains contemporains : Mario Bellatin, César Aira et Jorge Alberto Gudiño, avec qui nous allons établir une similitude esthétique d’écriture. Le domaine pulsionnel, tel qu’il est étudié à travers la littérature, s’inscrit dans une tradition psychanalytique qui vise à élucider la question du désir. Au cœur de ce travail autour des enjeux du « regard » qui s’emparent des corps artificiels des poupées et de l’écriture du désir, nous examinons la transformation des esthétiques du corps : Ana Clavel, dans son corpus, présente trois dimensions distinctes : le corps pulsionnel, le corps artificiel et le corps genré. Par le biais de la lecture de ces textes, nous découvrons que les corps s’enferment dans une réalité intelligible qui nous renvoie à une conventionnalité asphyxiante. C’est dans cette perspective que nous allons repenser une philosophie des corps du désir qui contribue à déstabiliser notre pensée des dichotomies corporelles à travers la mise en œuvre de mécanismes comme la transgression et la métaphore. Notre démarche cherche à éclaircir l’énigme de la pulsion scopique psychanalytique et ses applications dans une perspective esthétique qui rapproche la littérature de la psychanalyse : comment l’écriture du désir et la création littéraire se réinventent-elles à travers les enjeux de certains mouvements d’avant-garde ? De quelle manière le lecteur d’aujourd’hui perçoit-il ces mécanismes et dans quelle mesure son propre regard peut-il se transformer ? La pulsion est une force irrépressible qui rassemble des dualités présentées comme antagonistes qui pourraient s’harmoniser dans une lecture transgressive. Les idées de Ricœur et de sa métaphore « voir comme » peuvent se percevoir en lien avec celles de Lacan et sa catégorie de la pulsion scopique, tout en se rapprochant des réflexions de Barthes pour ce qui est du domaine de la jouissance. Selon notre analyse, le mécanisme du regard, pris en tant qu’artifice esthético-sémantique, permet une expression poétique du désir en repensant les espaces et la notion de frontière : l’imaginaire, organisé comme un langage, et la réalité textuelle, qui, d’après Lacan, échapperait à la représentation d’une autre réalité parallèle et s’associerait à l’impossibilité de la jouissance. Nos interprétations nous amènent à formuler le déploiement d’une évolution vers l’idée d’une « neutralité » des corps, qui concrétise une altérité transformant des réalités jusqu’à présent pensées en tant qu’opposées, comme peuvent l’être le biologique du corps et une corporalité qui concilie des catégories langagières tels que la pudeur et l’impudeur à travers la métaphore avec la pulsion scopique. Au cours de ce travail, les travaux d’Elisabeth Badinter, Pierre Bourdieu et Françoise Héritier font écho à une possible évolution des catégories sociales et génériques dans les domaines de l’art et de la littérature. Grâce aux héritages de l’avant-garde, nous avons les moyens, en tant que lecteurs, de décrypter, au-delà du langage formalisé, une nouvelle réalité où, pour le moment, l’énigme de la pulsion scopique propose, à travers l’écriture, de concilier les opposés. L’art et la littérature demeurent de véritables moteurs de réflexion qui remettent en cause l’inertie dans laquelle nous maintient le binarisme, et nous amènent à envisager l’hypothèse d’une neutralité source de créativité, et contenant en son sein l’essence d’une révolution artistique qui repense l’altérité.


It's available in the institution of thesis defence.

Consult library

Version is available

Where is this thesis?

  • Library : Université de Cergy-Pontoise. Service commune de la documentation. Bibliothèque numérique.
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.