Catastrophe et récit. La représentation littéraire et cinématographique du « terrorisme d’État » en Argentine, au Chili et au Mexique

by David Jurado

Doctoral thesis in Études romanes espagnoles

Under the supervision of Nancy Berthier.

Thesis committee President: Florence Olivier.

Thesis committee members: Nancy Berthier, Pietsie Feenstra, Marta Marín-Dòmine, Philippe Mesnard.

  • Alternative Title

    Catastrophe and narration. “State terrorism” in Argentinean, Chilean and Mexican literature and film


  • Abstract

    This study set out to describe, using the concept of “catastrophe” and its relationships with aesthetic narration, conceptual and narrative specificities of literary and cinematographic works derived from mass violence periods in Latin America. Thus, its main object of study is the narrative of catastrophe in three countries, Argentina, Chile and Mexico. It made use of a corpus composed by 6 films and 6 literary texts, classed by two main narrative configurations, the narrative of the catastrophe and catastrophism narrativity, and two main historical periods. The first period under discussion is circumscribed to the apparition of “state terrorism” and citizens’ vulnerability, and the second one taken into account is “transitional periods”, where this vulnerability is carried out by government policies and civil organizations’ initiatives. In this sense, this thesis has a double objective, the analysis of two historical periods through narrative configurations and the formulation of the two narrative configurations that highlight those two periods. These two formulations take into account the relationships between the concept of catastrophe with testimonial and fictional texts, with experience of vulnerability, silence or self-censorship and with catastrophism. These notions constitute the conceptual background that defines the narratives of catastrophe and that offer new readings on historical and narrative discourses from the two studied periods.


  • Abstract

    Cette thèse articule le concept de « catastrophe » à l’esthétique du récit pour mettre en lumière des spécificités conceptuelles et narratives des récits littéraires et cinématographiques issus des périodes de violence de masse en Amérique latine. Elle a ainsi comme principal objet d’étude les narrations de la catastrophe. Pour ce faire, elle choisit comme étude de cas trois pays, l’Argentine, le Chili et le Mexique. À partir d’un corpus réduit de 12 œuvres, ce travail aborde, notamment, deux types de récits, le récit de la catastrophe et le récit catastrophiste, correspondant, chacun, à une période historique déterminée. Le premier se circonscrit aux périodes dites de « terrorisme d’État », donc à des moments d’extrême vulnérabilité citoyenne, et le second à celles dites « de transition », c’est-à-dire, à des moments où cette vulnérabilité est prise en charge par des gouvernements et des organismes de la société civile. Cette thèse a donc une double portée, à la fois d’analyse historique et d’analyse esthétique du récit. Elle s’applique notamment à préciser les rapports du concept de catastrophe avec le témoignage, les expériences de vulnérabilité propres aux périodes, la tentation du silence provoquée par ces états de vulnérabilité et le catastrophisme, autant de notions qui nourrissent et établissent les bases du rapport global entre récit et catastrophe. Elles permettent de proposer un outillage conceptuel facilitant la compréhension des narrations de la catastrophe et, par ce même biais, de proposer de nouvelles clefs de lecture des situations et des discours politiques propres à chaque période et à chaque pays étudié.


The full text of this thesis is unavailable online.
It's available in the institution of thesis defence.

Consult library

Version is available

Where is this thesis?

  • Library : Université de Paris-Sorbonne. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.