Three essays on the rise of sovereign wealth funds

by Jeanne Amar

Doctoral thesis in Sciences de Gestion

Under the supervision of Christelle Lecourt.

Thesis committee President: Eric Girardin.

Examiners: William L. Megginson, Serge Darolles.


  • Abstract

    If Sovereign Wealth Funds (SWFs) are not new, their number and their financial power have grown sharply since the beginning of the 2000's, which raise concerns, particularly among developed countries. Are SWFs' motives comparable to other institutional investors'? May SWFs investments destabilize financial markets? These concerns have encouraged researchers to investigate the issues raised by SWFs and it has now become a subject of research in its own rights. This thesis is in line with this literature. The first essay of this thesis identifies the main factors driving the decision to establish a fund. Moreover, investment decisions of SWFs are not well understood yet. Are SWFs investments driven by the search for financial profits or do they pursue more strategic objectives? The second essay highlights the complexity of the investment decision-making process of SWFs, testing if they rather invest in countries with which they share common characteristics and/or in countries where they have already invested. In line with this second essay, the third essay analyzes more specifically the determinants of majority acquisitions made by SWFs by focusing on some particularly active funds: Gulf Countries' SWFs. More precisely, this analysis aims at identifying both microeconomic and macroeconomic factors driving the decision to acquire a majority stake in a cross-border firm.

  • Alternative Title

    Trois essais sur l'essor des fonds souverains


  • Abstract

    Si les fonds souverains ne sont pas nouveaux, leur nombre et leur pouvoir financier n’ont cessé de croître depuis le début des années 2000, suscitant de nombreuses inquiétudes, notamment dans les pays développés. Les fonds souverains sont-ils guidés par les mêmes motivations que les investisseurs institutionnels ? Leur pouvoir financier risque-t-il de déstabiliser les marchés? Ces interrogations ont fait des fonds souverains un thème de recherche à part entière dans lequel s’inscrit ce travail de recherche. Le premier essai de cette thèse contribue à identifier les principaux facteurs susceptibles d’inciter un pays à créer un fonds souverain. En outre, les stratégies d’investissement des fonds souverains suscitent de nombreuses interrogations : poursuivent-ils un objectif de rendement financier ou ont-ils des objectifs plus stratégiques? Le deuxième essai met en évidence la complexité du processus de décision des fonds souverains en testant s’ils préfèrent investir dans des pays qui leurs sont familiers et/ou dans des pays dans lesquels ils ont déjà investi par le passé. Dans le prolongement de cette analyse, le troisième essai s’intéresse plus spécifiquement aux déterminants des prises de participations majoritaires des fonds souverains en se focalisant sur un groupe de fonds particulièrement actifs : les fonds des Pays du Golfe. Plus précisément, cette analyse vise à identifier les facteurs qui influencent la décision de prendre le contrôle dans une entreprise donnée.


It's available in the institution of thesis defence.

Consult library

Version is available

Where is this thesis?

  • Library : Université d'Aix-Marseille. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.