Enseignement / évaluation en FLE : exploration des liens pour faire évoluer les pratiques : une expérience de recherche - action en classe de collège au Cap Vert.

by Abdérahim Dia

Doctoral thesis in Français langue étrangère

defended on 29-03-2016

in Strasbourg , under the authority of École doctorale Humanités (Strasbourg) , in a partnership with Linguistique, langues, parole (Strasbourg) (laboratoire) .

Thesis committee President: Sophie Bailly.

Examiners: Sophie Bailly, Emmanuelle Huver.

  • Alternative Title

    Teaching / assessment in FLE : exploring links to evolve practives : a experience action research in college class in Cape Verde


  • Abstract

    In Cape Verdean schools, we found that the format of the evaluation tests reflects those lesson plans and in turn the teaching approaches. These are mainly focused on mastering the language structures, which is to say on the restitution of knowledge supposed to be acquired. Specialists of Sciences Hadji Education (1997), Scallon (2007) and the didactics of languages as Tagliante(2005), Veltcheff (2009) advocate the renewal of how to assess to build communication skills based the formative evaluation. For the teaching of French in Cape Verdean schools, review thecurrent format with the introduction of the four language activities to build communication skills may require us to adopt a particular approach. This would be built as modules based on the evaluation objectives previously defined from the level of the Common European Framework of Reference descriptors for Languages (CEFR 2001). Being enrolled in school, how can we implement this particular approach? For this study, conducted by a solitary action research approach, we opted for the allocation of each language activity to a quarter over two years constituting the first cycle of secondary education. These new approaches to teaching / learning / assessment based on formative assessment enabled a group of students to build communicative language skills from A1.


  • Abstract

    En milieu scolaire capverdien, nous avons constaté que le format des tests d'évaluation reflète ceux des plans de cours et par ricochet les démarches pédagogiques. Ces dernières sont essentiellement axées sur la maîtrise des structures de la langue, c'est-à-dire sur la restitution de connaissances censées être acquises. Les spécialistes des sciences de l’éducation Hadji (1997), Scallon (2007) et les didacticiens de langues comme Tagliante (2005), Veltcheff (2009) prônent le renouvellement de la manière d'évaluer pour construire des compétences communicatives en s'appuyant sur le caractère formatif de l'évaluation. Pour l'enseignement du français en milieu scolaire capverdien, revoir le format actuel avec l'introduction des quatre activités langagières pour construire des compétences communicatives pourrait nous obliger à opter pour une démarche particulière. Celle-ci voudrait que les modules soit bâtis sur la base des objectifs d'évaluation préalablement définis à partir des descripteurs de niveau du Cadre européen commun de référence pour les langues (CECRL, 2001). Étant inscrits en milieu scolaire, comment pourrions-nous mettre en place cette démarche particulière ? Pour cette étude, réalisée selon une démarche de recherche-action solitaire, nous avons opté pour l'affectation de chaque activité langagière à un trimestre sur une période de deux ans constituant le premier cycle de l'enseignement secondaire. Ces nouvelles approches de l’enseignement/apprentissage/évaluation basées sur une évaluation formative ont permis à un groupe d’élèves de construire des compétences communicatives langagières du niveau A1.

Consulter en bibliothèque

La version de soutenance existe

Où se trouve cette thèse ?

  • Bibliothèque : Université de Strasbourg. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique 063.
Voir dans le Sudoc, catalogue collectif des bibliothèques de l'enseignement supérieur et de la recherche.