Images du pouvoir et pouvoirs de l'image : La peopolisation, un dispositif social et technique au service de la construction des normes de Genre en politique : Le cas de la scène politique française de 2002 à 2012

by Joseph Mayi

Doctoral thesis in Sciences de l'information et de la communication

Under the supervision of Marie-Joseph Bertini.

defended on 05-07-2016

in Nice , under the authority of École doctorale Lettres, sciences humaines et sociales (Nice ; ...-2016) , in a partnership with Laboratoire interdisciplinaire Récits Cultures et Sociétés. EA 3159 (Nice ; 2012-....) (laboratoire) and Laboratoire Interdisciplinaire Récits, Cultures et Sociétés (laboratoire) .

  • Alternative Title

    Images of power and power of images : Life politics, social and technical apparatus in the service of building standards in Gender Studies : The case of the French political scene from 2002 to 2012


  • Abstract

    The research, appearing in Information and Communication Sciences, focuses its attention on the « all-seeing », the « all-exhibit » and the « all-tell » process which become crucial since the 2000s in communication across the socio-technical device of Life politics. We show how Life politics enrolls in the Gender device at work in the social and political fabric. This is to analyze the forms of media construction of Gender deployed by politicians themselves through their presentation strategies that lead to a reaffirmation of Gender identities via overinvestment of belonging markers and or differentiation, and the media whose tabloid magazines through the scopic drive and process activation/reactivation of Gender stereotypes. Understand the objectives bonds created between the production of these images of power that is to be seen in the tabloids, and while a coding system that gives the power to these images by the need for transparency, authenticity, cybernetic society, social representations and performativity, such is the essential challenge of this thesis. What power of technology gender, acts on the political images productions to define communication practices as subject to gendered cultural conventions


  • Abstract

    Cette recherche, inscrite au sein des Sciences de l’Information et de la Communication, porte son attention sur le processus du « tout-voir », du « tout-exhiber » et du « tout-raconter » devenu central depuis les années 2000 dans la communication des responsables politiques à travers le dispositif sociotechnique de la peopolisation. Nous essayons de montrer ici comment la peopolisation s’est inscrite dans le dispositif de Genre à l’œuvre dans le tissu social et politique. Il s’agit d’analyser les formes de construction médiatique du Genre déployées par les responsables politiques eux-mêmes d’une part, à travers leurs stratégies de présentation qui conduisent à une réaffirmation des identités de Genre via un surinvestissement des marqueurs d’appartenance et/ou de différenciation, et par les médias dont la presse échotière d’autre part, à travers la pulsion scopique et le processus d’activation/réactivation des stéréotypes de Genre. Comprendre les liens objectifs qui se créent entre la production de ces images du pouvoir qui se donne à voir dans la presse people, et, tout un système de codages qui donne du pouvoir à ces images par l’impératif de transparence, le désir d’authenticité, la société cybernétique, les représentations sociales et la performativité de Genre, tel est l’enjeu essentiel de cette thèse. La technologie du pouvoir qu’est le Genre, agit sur les productions d’images politiques pour définir les pratiques de communication comme soumises à des conventions culturelles genrées.


It's available in the institution of thesis defence.

Consult library

Version is available

Where is this thesis?

  • Library : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.