Étude des interactions ostéoimmunologiques dans les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin

by Agathe Boucoiran

Thèse de doctorat en Immunologie et microbiologie

Sous la direction de Abdelilah Wakkach.

defended on 29-09-2016

in Côte d'Azur , under the authority of École doctorale des Sciences de la vie et de la santé (Sophia Antipolis, Alpes-Maritimes) , in a partnership with Université de Nice (établissement de préparation) , Laboratoire de PhysioMédecine Moléculaire (Nice, Alpes-Maritimes) (laboratoire) and Laboratoire de PhysioMédecine Moléculaire (laboratoire) .

  • Alternative Title

    Osteoimmunological interaction in inflammatory bowel diseases


  • Abstract

    Chronic inflammatory diseases are associated to maintain of memory response and the presence of memory CD4+ T cells. Inflammatory bowel diseases are associated with bone loss due to an increase of the number and activity of osteoclasts, the bone-resorbing cells. CD4+ T cells participated to osteoclasts differentiation, but their nature is still undetermined. In vivo and in vivo studies in mice and human allow us to describe an inflammatory Th17 TNFα CD4+ T cells in the bone marrow that participated to osteoclast differentiation and link inflammation and bone loss. Th17 T cells induce the recruitment and the differentiation of monocytes into osteoclasts acting on mesenchymal stromal cells. Moreover, inflammatory bowel diseases are associated in an increase of hematopoietic stem cell (HSC) mobilization. In stress condition, osteoclasts act on HSC niches and induce their mobilization. We have shown that in inflammatory bowel disease, increase osteoclast activity is involved in the proliferation and differentiation of stem cells into myeloid cells. These myeloid cells are responsible for the intestinal inflammation. Thus, osteoclasts have become an exciting new therapeutic target in the fight of inflammatory bowel diseases


  • Abstract

    Les maladies inflammatoires chroniques sont associées à un maintien de la réponse immunitaire et notamment la présence de cellules T CD4+ mémoires. Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin ont pour conséquence une perte osseuse due à une augmentation du nombre et de l'activité des ostéoclastes, les cellules responsables de la résorption osseuse. Les cellules CD4+ ont été décrites comme participant à la différenciation des ostéoclastes mais la nature exacte de ces cellules reste encore indéterminée. Des études in vivo et in vitro chez la souris et chez l’Homme nous ont permis de décrire une population inflammatoire Th17 TNFα CD4+ présente dans la moelle osseuse participant à la différenciation des ostéoclastes. Ces cellules Th17 participent au recrutement et à la différenciation des monocytes en ostéoclastes en agissant sur les cellules stromales mésenchymateuses. De plus, les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin sont associées à une augmentation de la prolifération et de la différenciation des cellules souches hématopoïétiques en cellules myéloïdes. Suite à un stress chimique ou mécanique, les ostéoclastes participent à la mobilisation des cellules souches hématopoïétiques depuis la moelle osseuse. Nous avons montré qu’au cours des maladies inflammatoires de l’intestin, l’augmentation de l’activité des ostéoclastes participe à la prolifération et la différenciation des cellules souches en cellules myéloïdes. Ainsi, les ostéoclastes sont devenus une nouvelle cible thérapeutique intéressante dans la lutte des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin


It's available in the institution of thesis defence.

Consult library

Version is available

Where is this thesis?

  • Bibliothèque : Université Nice Sophia Antipolis. Service commun de la documentation. Bibliothèque électronique.
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.