Place du médecin généraliste dans la nouvelle organisation des soins en cancérologie

by Marie-Eve Rougé Bugat

Doctoral thesis in Pharmacologie

Under the supervision of Maryse Lapeyre-Mestre and Pascale Grosclaude.

defended on 2014

in Toulouse 3 .

  • Alternative Title

    Place of the general practitioner in the new organization of the care in cancer research in France


  • Abstract

    The overall management of cancer patients requests general practitioners (GPs). GP takes part in prevention, screening, announcement and follow-up. Cancer patients' follow-up is divided into management of adverse effects of the disease and complications due to cancer itself. In Toulouse, the University Cancer Institute is about to open. Coordination between private practices and public hospital is key to ensure that all patients receive care and support from hospital bedside to home. Oncology and general practice will have to strengthen the ties and gain better understanding of eachother. The first part of the work is to explore the various phases of the diagnosis of cancer by GPs. The results indicate that the announcement of cancer is done in three phases: "pre-announcement " institutional announcement and "post-announcement". The second part is to investigate GP's role in informing patient and his family at the entry into palliative patients with lung cancer. 77% of patients saw their GP after the announcement of the initial diagnosis and 53 % expected prognostic information. GPs say they have difficulty in meeting the expectations of information for patients and their families in palliative situation. A third study was to understand the challenge for the GPs to identify older patients "frail" and "pre- frail". They are a target population can benefit from specific interventions to delay entry into dependency. These patients are at this stage, not yet seen by the geriatrician. Nearly a third of all cancers occur in people over 75 years. Walking speed has been tested and proved to be a decisive tool. In the fourth part, we developed sheets of adverse effects of anti-cancer chemotherapy and guidelines for GPs. The evaluation was conducted in three stages: collection of expectations, GPs opinion and sheets' utility. 200 GPs concerned with patients undergoing chemotherapy were interviewed. Over 70% have used them and found them useful. A draft alternate follow-up of patients with breast cancer in Midi- Pyrenees, fifth part of my thesis, was launched in 2010. The results of this prospective interventional study were obtained at the end of 2013. The monitoring model we proposed is disappointing. Oncologists adhere little device and GPs do not draw follow-up consultations systematically. Finally, in order to reduce inequalities between patient facing cancer, we developed a project to recognize cancer as occupational disease. This prospective and interventional project identifies these patients to rebuild their career (" Cursus Laboris ") and to assist in GP's approaches statement. All available records have been recognized as occupational disease. This thesis points out field actions that could improve cancer patient care. The main idea is to narrow the gap between oncology and general practice by putting GPs at the heart of french cancer care planning.


  • Abstract

    La prise en charge des patients atteints de cancer sollicite les médecins généralistes (MG). Le MG partage son action entre la prévention, le dépistage, l'annonce et le suivi. Le suivi des patients atteints de cancer est lui-même réparti entre la gestion des effets indésirables de la maladie et les complications dues au cancer lui-même. A Toulouse, l'Institut Universitaire du cancer (IUC) ouvre ses portes prochainement. L'interface de la médecine libérale et hospitalière sera donc un enjeu important pour permettre à tous les patients de la région de recevoir des soins mais également de rentrer à domicile dans de bonnes conditions. Les liens entre l'oncologie et la MG vont devoir se resserrer et les disciplines devront se comprendre. La première partie du travail consiste à explorer les différentes phases de l'annonce du diagnostic de cancer par le MG. Les résultats indiquent que l'annonce du cancer se réalise en trois phases : la " pré-annonce ", l'annonce institutionnelle et la " post annonce ". La seconde partie consiste à d'étudier le rôle du MG dans l'information du patient et de sa famille, lors de l'entrée en phase palliative des patients atteints de cancer du poumon. 77% des patients ont vu leur MG après l'annonce du diagnostic initial et 53% attendaient une information sur le pronostic. Les MG disent avoir des difficultés à répondre aux attentes d'information des patients et de leurs familles en situation palliative. Un troisième travail a été de comprendre l'enjeu pour la MG de repérer les patients âgés " fragiles " et " pré-fragiles ". Ils constituent une population cible pouvant bénéficier d'interventions spécifiques pour retarder l'entrée dans la dépendance. Ces patients ne sont, à ce stade, pas encore vus par le gériatre. Près d'un tiers des cancers surviennent chez les plus de 75 ans. La vitesse de marche a été testée et s'avère être un outil décisif. Dans une quatrième partie, nous avons développé des fiches descriptives des effets indésirables des chimiothérapies anti-cancéreuses et des conduites à tenir pour les MG. L'évaluation s'est déroulée en 3 temps : le recueil des attentes, l'opinion sur les fiches et l'utilité des fiches. 200 MG concernés ayant des patients en cours de chimiothérapie ont été interrogés. Plus de 70% les ont utilisées et les ont trouvées utiles. Un projet de surveillance alternée des patientes atteintes de cancer du sein en Midi-Pyrénées, cinquième partie de mon travail de thèse, a été lancé en 2010. Les résultats de cette étude prospective interventionnelle ont été obtenus à la fin de l'année 2013. Le modèle de surveillance que nous avons proposé est décevant. Les oncologues adhèrent peu au dispositif et les MG ne tracent pas les consultations de surveillance de façon systématique. Enfin, dans le but de réduire les inégalités de santé face aux cancers, nous avons développé un projet permettant d'améliorer la reconnaissance des cancers en maladies professionnelles. Ce projet prospectif et interventionnel permet de repérer les patients concernés, de reconstruire leur parcours professionnel et d'aider les MG dans les démarches de déclaration. Tous les dossiers proposés ont été reconnus en maladie professionnelle. Cette thèse permet de mettre en place des actions concrètes dans le but d'améliorer la prise en charge des patients atteints de cancer. Ces travaux permettent de faire le lien entre l'oncologie et la médecine générale en redonnant aux médecins généralistes leur place dans l'organisation des soins en cancérologie.

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 1 vol. (218 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 128-137. Annexes

Where is this thesis?

  • Library : Université Paul Sabatier. Bibliothèque universitaire de sciences.
  • Available for PEB
  • Odds : 2014 TOU3 0259
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.