Etude de comparaison de l'efficacité de la MDFT (Multidimensional Family Therapy) versus la TAU (Treatment As Usual) dans le traitement de l'abus et de la dépendance au cannabis chez l'adolescent

by Olivier Phan

Doctoral thesis in Neurosciences

Under the supervision of Bruno Falissard.

defended on 2011

in Paris 6 .

  • Alternative Title

    Incant a randomized controlled study on adolescent with cannabis abuse


  • Abstract not available


  • Abstract

    Le contexte : Il n’existe pas de stratégie thérapeutique validée scientifiquement en Europe pour traiter les problèmes de dépendance au cannabis. Aux Etats-Unis, dans le cadre du programme CYT (Cannabis Youth Treatment) plusieurs thérapies ont été étudiées. Parmi celles-ci, une s’est révélée particulièrement efficace chez les adolescents : la MDFT ou Multi Dimensional Family Therapy développée par H. Liddle de l’Université de Miami. Les différentes études démontrent que la MDFT est significativement plus efficace que les autres traitements étudiés en ce qui concerne quatre axes principaux qui sont : la consommation de substances, les troubles du comportement, le fonctionnement familial et l’adhérence thérapeutique (Liddle, Dakof, Parker, Diamond, Barett, Tejeda, 2001). En se centrant à la fois sur le patient, sa famille, les relations intrafamiliales et l’environnement, la MDFT se présente comme une méthode thérapeutique complète et spécifique dans le traitement des addictions à l’adolescence. L’étude : INCANT est un essai clinique multicentrique international européen randomisé longitudinal de phase III(b) qui vise à comparer deux méthodes de psychothérapie dans l’abus et la dépendance au cannabis: une prise en charge individuelle représentative de ce qui est pratiqué dans chaque pays participant à l’étude dénommé TAU ou Treatment as usual, et la MDFT. 463 adolescents, âgés de 14 à 18 ans, consultant pour abus ou dépendance au cannabis, ont été inclus dans le protocole. Ils ont été randomisés dans chacune des branches thérapeutiques (MDFT, TAU et TAUE pour la France). Pour les patients et leur famille, cinq évaluations sont prévues dans le protocole : une évaluation initiale, puis à 3 mois, 6 mois, 9mois et 12 mois. Les résultats : La base line : Le groupe européen n’était pas homogène et il existait des différences entre les pays, nous avons définit deux sous groupes homogène. L’un représenté par les cas auto référé (adolescent, parents, professionnel non coercitif) au centre sans coercition et ceux adressé sur le centre de soin de manière coercitive (justice). Sur l’efficacité de la thérapie : Sur les critères principaux (le Time Life Follow Back et le Personnal Expression Inventory), la MDFT se montre plus efficace dans la réduction de la consommation de cannabis que la TAU dans le cas les plus sévères (consommation, co-morbidité…) p<0 ,001. MDFT a aussi un plus grand impact sur les troubles du comportement. Les critères d’inclusion dans INCANT ayant été « larges », il a aussi été possible de suivre une population de consommateurs « légers » pour qui le traitement TAU suffisait. MDFT étant efficace mais couteux, il est important de définir les indications thérapeutiques des deux méthodes testées dans INCANT

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 1 vol. (173 p.)
  • Annexes : Bibliogr. p. 156-173. 355 réf. bibliogr.

Where is this thesis?

  • Library : Bibliothèque interuniversitaire de santé (Paris). Pôle pharmacie, biologie et cosmétologie.
  • Unvailable for PEB
  • Odds : MFTH 9786
  • Library : Université Pierre et Marie Curie. Bibliothèque Universitaire Pierre et Marie Curie. Section Biologie-Chimie-Physique Recherche.
  • Available on site in the applicant institution
  • Odds : T Paris 6 2011 555
See the Sudoc catalog libraries of higher education and research.