Combler l'écart entre la gestion de l'information et du risque social : : le marché européen du carbone, un modèle pour un marché global du carbone?

by Arnaud Leconte

Doctoral thesis in Sciences économiques

Under the supervision of Claude Berthomieu.

defended on 2010

in Nice , in a partnership with Centre d'Etudes en Macroéconomie et Finance Internationale (Nice) (équipe de recherche) .

  • Alternative Title

    Bridging the gap between information and social rIsk management: the EU Carbon trade market, a model for a global carbon market?


  • Abstract

    The development of a new emerging market of carbon emission rights, the EU ETS (European Trading Scheme), since 2005 represents the first empirical attempt to capture new information (the carbon price) in climate risk management. A future global and efficent carbon price set by the market system assumes the existence of financial and technological transfer mechanisms to developing countries under the equity principle. The fair distribution of resources and risks is critical in the carbon market, and issues of equity are central to securing a global action programme to deal with climate change. Most economic studies consider that the carbon market is superior to other instruments (such as the carbon tax) in terms of efficiency and effectiveness. Formal modelisation in economics focuses on neo-classical models where perfect information is assumed. However, even a small amount of information imperfection has a profound effect on the nature of the equilibrium. The loss of confidence in the market mechanism observed in the current crisis leads to propose a new way of analysing financial markets. Under a framework of interactions between imperfect information and speculative flows, the new model developed in the present thesis, called PRISME, identifies and addresses the six key functions of financial markets: Price, Risk, Incentives, Social, Multiplier and Effectiveness. . .


  • Abstract

    Le développement du marché européen du carbone (EU ETS) depuis 2005 constitue la première expérience empirique d’intégration d’une nouvelle information (le prix du carbone) dans la gestion du risque climatique. Or, l’aspiration à créer un prix global et efficient du carbone en utilisant le système du marché passe par la reconnaissance que ce système doit être aussi conçu pour permettre des transferts financiers et technologiques aux pays en voie de développement sur la base du principe d’équité. Ce sont des éléments essentiels de tout futur programme d’action de lutte contre le changement climatique. La plupart des études économiques considèrent que le marché des permis est supérieur aux autres instruments (comme la taxe carbone) en termes d’efficacité, d’efficience et de coûts de transaction. Cependant, la modélisation formelle en économie s’est focalisée sur les modèles néo-classiques dans lesquels l’information est parfaite. La plupart des économistes reconnaissent évidemment les imperfections de l’information. Mais, l’espoir était que des imperfections limitées ne changent pas fondamentalement les analyses s’appuyant sur l’hypothèse d’une information parfaite. La dérive des marchés financiers observée dans la crise actuelle conduit cette thèse à proposer un nouvel angle d’analyse des marchés. Située dans un contexte d’interactions entre flux d’informations imparfaites et mouvements spéculatifs, le nouveau modèle, appelée PRISME, identifie et traite six fonctions-clés des marchés financiers: Prix, Risque, Incitations, Social, Multiplicateur et Efficacité. . . . .

Consult library

Version is available as a paper

Informations

  • Details : 1 vol. (411 p)
  • Annexes : Bibliogr. p. 390-411

Where is this thesis?